Le mode de vie minimaliste, comprendre le concept et l’appliquer!

Minimalisme-slowandcute

Marre de courir tout le temps, d’être empreint d’une charge mentale et écologique démesurée, de vivre dans le passé ou dans le futur, d’avoir des dettes, de résumer sa vie à acheter, ranger, jeter…

Vivre la vie que l’on choisit, une vie riche, une vie simple, une vie détachée des biens matériels et attachée à vivre des expériences.

« On le veut tous! »

Est-ce utopique?

Non, c’est possible! En adoptant un mode de vie plus minimaliste!

Le minimalisme, qu’est ce que c’est et comment y parvenir…


****

Comment m’est venue cette lubie de vie minimaliste?

Quand j’ai commencé à m’intéresser au mode de vie slow, j’ai vite compris que pour ralentir, prendre le temps de…, se recentrer sur l’essentiel…, je devais me dégager du temps. À priori, je ne pouvais pas rallonger mes journées donc l’idée était de désencombrer ma vie.

Le minimalisme s’avérait être un moyen de parvenir à une vie plus slow!

En adoptant le minimalisme, je comptais :

  • Simplifier ma vie
  • Me sortir de ce tourbillon infernal de la surconsommation
  • Accéder à un vie simple où je vivrais d’authentique
  • Protéger ma planète qui déborde déjà tellement d’objets…
  • Faire des économies pour travailler moins et vivre plus

Mon blog est né autour des sujets du mode de vie slow et minimaliste qui à mon avis sont intimement liés et indissociables.

D’ailleurs, pour savoir comment tout a commencé, lis Le minimalisme, quelle mouche m’a piquée…

L’envie d’avoir le temps de vivre les vrais choses avec les gens que j’aime et faire des choses que j’aime, m’a totalement convaincue et entrainée dans cette quête d’un nouveau mode de vie.

Puis, dans le même temps, j’ai lu le livre Zéro déchet de Béa Johnson, et j’ai compris que j’avais ouvert la plus grande des poupées gigognes avec la vie slow > le minimalisme > et maintenant le zéro déchet…

Qu’est ce que le minimalisme?

Moins & Mieux

Le minimalisme peut se définir comme l’art de vivre avec l’essentiel.

  • vivre avec le strict nécessaire en termes de biens matériels (et des biens de qualité)
  • se consacrer aux choses vraiment essentielles pour soi en termes d’activités, de rapport aux autres… (et des activités, des rapports de qualité…)

Pourquoi adopter un mode de vie minimaliste

Moins, c’est mieux

>> Réduire au maximum mes besoins pour l’entretien de mon corps/ma maison et pour mon alimentation, c’est décider de protéger ma santé, la santé des autres et ma planèteJe ne veux pas paraître comme une conspirationniste mais, à ce jour, entre « l’erreur est humaine » et ceux qui sont animés exclusivement par l’argent et qui se moquent de faire de la m…, je suis bien contente d’être minimaliste!

J’ai banni les produits industriels, et réduis au plus les produits transformés (car oui, je mange encore des pâtes, du fromage…). J’achète donc le plus de produits bruts (biologique, local et en vrac).

En somme, dans ma cuisine, ma salle de bain comme dans mon armoire, je me retrouve avec quelques essentiels et une mini touch de fantaisie!

Pour illustrer mon propos, je ne mets plus de déodorant mais du bicarbonate de soude (produit brut et naturel). Mais comme moins, c’est mieux, quand je peux faire sans, je le fais!

Pour en savoir plus, lis Le slow déo et le no déo : mes alternatives aux déodorants conventionnels

>> Avoir moins chez soi : moins de meubles, d’objets, de vêtements, un lieu de vie adapté (pas trop grand…), c’est avoir la tête libre. Dans le fond, l’idée c’est de ne pas consacrer son temps/ concentrer son attention à du matériel et de s’en détacher. Le minimalisme c’est vivre sa vie, sa propre vie, vivre d’expériences, de partages et de relations avec l’autre et avec soi-même.

>> Avoir moins de relations, c’est vivre pleinement ces relations : rien ne sert d’avoir des dizaines d’amis… mieux vaut une dizaine mais de qualité! Des amis sur lesquels tu peux compter, avec qui tu te sens toi, bien, heureux quand tu passes des moments avec eux. Exit les petits cailloux noirs (tu sais, les personnes qui t’apportent plus d’émotions négatives que de positives).

>> Avoir plus de contact direct avec les autres, c’est choisir de vivre dans la vraie vie, de vrais momentsLes réseaux sociaux, téléphones, sms, courriels, c’est chouette car cela permet de garder le contact. Cependant, il ne faut pas se perdre dans ce monde de virtualité qui peut vite devenir chronophage.

Le minimalisme ce n’est pas le vide… c’est la chaleur qui naît en usant de vraies relations, d’expériences de vie, d’introspection de soi et d’amour.

Aujourd’hui, nous vivons avec peu ce qui nous permet de ne pas passer notre vie à ranger, faire le ménage, les boutiques… mais d’avoir des moments pour soi, pour nous deux, pour nous trois, avec nos proches, avec les autres et la nature. La vie quoi…

Comment adopter un mode de vie minimaliste?

⇒ Une attitude ⇐

• Tu devras comprendre pourquoi tu veux être minimaliste. Fais une liste des raisons pour lesquelles tu veux t’engager dans ce mode de vie! Elle te permettra de garder le cap quand tu as une baisse de motivation devant ce qui pourra t’apparaître des fois comme une montagne à franchir.

• Tu devras être bienveillant envers toi-même et envers les autres (tu fais au mieux et les autres aussi)

• Tu devras être patient – Rome ne s’est pas faite en un jour!

• Tu devras être minimaliste. Je m’explique: Ta vie est remplie, déborde même! (travail(s), transport(s), sorties, enfant(s), conjoint…).

Libère-toi du temps – le minimalisme t’invite à réfléchir à tes priorités. Si tu es au maximum de tes possibilités (ce que tu penses aujourd’hui car tu dois désapprendre à être full occupé par des choses futiles et ça, ça prend du temps) en termes de dégagement de temps, intéresse-toi au Miracle Morning (La méthode de Hal ELROD). Cela te permettra dans un premier temps de te recentrer sur toi et d’apprendre à te recentrer sur l’essentiel.

Quand tu te seras dégagé du temps, tu pourras lire 1 à 2 ouvrages à ce propos (par exemple, Zéro déchet de Béa Johnson et L’art de la simplicité de Dominique LOREAU) et mon blog bien entendu!

Il est fondamental de ne pas se perdre dans des lectures ou autres sources d’informations et de mettre en pratique rapidement pour avancer, être satisfait, avancer, être satisfait… (cercle vertueux).

Ce qui est important, c’est la pratique et pas seulement la connaissance ou le concept du minimalisme

• Tu devras être organisé et rigoureux : Voir grand, oui! Mais, agir petit à petit… Pièce par pièce ou encore placard par placard. Personnellement, commencer par la pièce la plus petite a été porteur car j’ai rapidement vu les effets et donc satisfaction = envie de continuer. J’ai donc commencé par les toilettes! Après un coup de minimalisme, il restait : du papier toilettes + la brosse à toilettes! Et, c’est tout!

• Tu devras avoir une volonté de fer : Si tu as l’envie, tu aimeras y consacrer du temps et tu trouveras ce temps! Pour une motivation ultime, visualise les moments que tu pourrais partager pleinement avec tes proches ou seule si tu te détachais de tout ce qui est matériel et que tu allégeais tes tâches en minimalisant ton intérieur de maison, tes relations, tes rendez-vous, tes réseaux sociaux, tes activités…

• Tu devras entretenir – Eh oui, le minimalisme, ça s’entretient! La règle la plus simple a appliquer : le + 1 – 1 = Un objet qui rentre, un objet qui sort!

⇒ des outils pour désencombrer ⇐

Voici les articles consacrés au désencombrement que tu pourras trouver sur mon blog :

  • Des articles « 10 actions pour » : ces articles t’invitent à passer à l’action en énumérant des actions concrètes.

10 actions pour une vie plus slow, minimaliste et zéro déchet dans la salle de bain #1

10 actions pour une vie plus slow, minimaliste et zéro déchet dans la salle de bain #2

10 actions pour une vie plus slow, minimaliste et zéro déchet dans la cuisine #1

  • Des articles sur ma maison minimaliste : dans ce type d’articles, je dresse une liste des objets que je possède. Ici, l’idée est de te donner un exemple de ce qu’il pourrait te rester si tu désencombrais.

Ma salle de bain slow, minimaliste et zéro déchet

Ma chambre slow & minimaliste

Mon Salon / Salle à manger slow & minimaliste

Mon textile minimaliste et zéro déchet

D’autres sont à venir, pour être informer des nouveaux articles, abonne-toi via courriel! C’est tout en bas…

⇒ Un plan d'action bien ficelé pour se débarrasser ⇐

Une fois le tri effectué, tu dois t’en débarrasser au plus vite sous peine d’agir avec faiblesse et de garder la moitié des choses « au cas où »… « c’est quand même bien pratique »… etc…

1/ Donner ou vendre à des proches

2/ Vendre « les choses vendables » sur Internet comme sur leboncoin.fr ou autre Kijiji (pour le Québec).

3/ Faire un vide-grenier pour brader

4/ Donner à des associations

⇒ Le bon moment pour entamer la démarche ⇐

Ce n’est pas un jour de tempête qu’on apprend à nager ou à naviguer, mais par beau temps, des conditions qui permettent de ne pas être submergé par la difficulté de la tâche.

— Extrait de Trois amis en quête de sagesse, parole de Matthieu RICARD

Il est clair que l’idéal est de commencer cette démarche dans un moment de calme, de paix pour agir sans pression.

Mais l’idée ici, ce n’est pas de penser que si c’est la tempête chez moi, je ne fais rien! Ah, non!  En cas de tempête, il faut rester en mouvement sans se laisser submerger donc on commence « petit ». Encore plus petit que si j’étais dans un moment de plénitude.

⇒ Ce que je retiens en terme de difficulté 
  • Une faculté à l’éparpillement et à vouloir en faire trop à la fois – Il faut régulièrement prendre du recul, observer le chemin parcouru, se recentrer et ajuster au besoin.
  • Se séparer des choses sentimentales
  • Se séparer des choses coûteuses

Au final quand on se force à faire la démarche de se défaire des choses sentimentales et/ou coûteuses, ca paye! On se désaffectionne du matériel et on ne se rappelle même plus qu’on a vendu ou donné ce sac à 1 million de dollars que l’on avait pas porté depuis 3 ans. Quel soulagement d’être libéré de ce matérialisme. On se sent léger, vivant et libre.

Remarque importante : Vendre, c’est bien car on récupère un peu d’argent et puis on culpabilise moins d’avoir jeté l’argent par les fenêtres. Mais, ça prend beaucoup de temps et d’énergie. Alors, des fois, il s’agit aussi de lâcher-prise! Et donner, par ailleurs, ça fait du bien… Alors trouve ton juste milieu!


**

Le fil conducteur de cette démarche?

Me simplifier la vie

Comment?

En possédant/faisant le moins possible et le mieux possible

Pourquoi?

Vivre une vie équilibrée parsemée de petits et grands bonheurs

En conclusion, le minimalisme, c’est une invitation à sortir de la normalité ambiante, à sortir la tête de l’eau, à ne plus faire l’autruche, à se « dézombifier », à se sortir les doigts du *** Pardonne-moi cette violente conclusion mais la vie n’est pas faite pour être subie mais pour être vécue. Le minimalisme, c’est se sentir libre de choisir sa vie.

Et toi, tu connais ce mode de vie? L’appliques-tu à ta vie naturellement ou volontairement?

↓↓↓↓

Lire maintenant Le mode de vie slow, comprendre le concept et l’appliquer!

Pour ne pas manquer les prochains articlesabonne-toi via courrielC’est tout en bas…

Et partage cet article sur les réseaux sociaux pour diffuser une information positive /bienveillante et aider les autres à trouver cet article!

Epingle cet article sur Pinterest !

Le mode vie minimaliste, comprendre le concept et l’appliquer!

Rendez-vous sur Hellocoton !

N’oublie pas!

↓↓

16 commentaires sur “Le mode de vie minimaliste, comprendre le concept et l’appliquer!

    1. Convaincue que ce mode de vie est pour tous, et ne peux que nous rapprocher de la vraie vie avec ses petits bonheurs quotidien, ses moments de pleine conscience! Lance-toi 🙂

      J'aime

  1. Ton article tombe à pic ! Justement on est en plein désencombrement ! Nous avons décidé d’aller vivre dans beaucoup plus petit. Appartement pour l’instant, mais le but est de vivre en mobil home par la suite. Nous avons tellement de choses accumulées, c’est dingue ! Le tri et de le désencombrement nous ont fait un bien fou ! Une vraie renaissance !

    Aimé par 1 personne

    1. Incroyable! Je t’avoue que je rêve d’une vie en tiny house… j’ai d’ailleurs testé pendant les vacances, j’en parlerai dans un prochain article. Je suis convaincue que nous sommes sur une bonne voie 🙂 bonne démarche à toi et profite bien de tous les petits bonheurs du quotidien!

      J'aime

  2. Excellent article, très bien détaillé. Je m’oriente petit à petit vers un mode de vie plus minimaliste également, même si ce n’est pas encore tout à fait ça, j’essaie de consommer plus « intelligemment » qu’avant et de faire le tri pour ne garder que les choses essentielles, c’est vrai que ça libère !

    Aimé par 1 personne

Laisse un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s