Manger bio: un acte citoyen et santé au quotidien

Bio

Manger biologique

« C’est se nourrir d’aliments issus de l’agriculture biologique, mode de culture et d’élevage respectueux de l’environnement, de l’homme et des animaux »

Mouvement Colibris

Manger exclusivement des produits biologiques, c’est possible! C’est le choix que j’ai fait, et je vais t’expliquer pourquoi et comment!


****

 Préambule

  • La naissance de mini-moi: les prémices du doute

Ton enfant nait… Tout de suite, tu souhaites lui donner le meilleur. Le meilleur, c’est très subjectif, personnel et aucun jugement de valeur dans tout ce que je dis ici. Pour ma part, le meilleur, c’est traduit par un soin et une alimentation saine (outre l’éducation bienveillante et l’amour inconditionnel). Saine, comme cette petite chose « fragile » que je souhaitais voir se construire sur des bases saines. L’alimentation non biologique et souvent industrielle que je pratiquais avant la naissance de mini-moi, ne me semblait pas être la manière la plus adéquate d’entamer une construction saine…

  • La souffrance dans le combat contre l’infertilité autour de moi: le doute sérieux

Mal de ma génération, l’infertilité. Autour de moi, de nombreux amis s’y sont heurtés ou s’y heurtent encore. J’ai vu la souffrance, la lutte acharnée, les espoirs déçus et aussi les joies tardives. Je me suis donc renseignée sur la question. Et j’ai appris que les pesticides étaient en cause dans l’infertilité masculine (entre autres).

  • La découverte de la maladie auto-immune installée chez moi: la certitude

Début 2015 sera le début de ma nouvelle vie! Une maladie auto-immune s’est installée chez moi. Prénommée Hashimoto, elle dérègle pas mal ma thyroïde ma vie. L’origine de cette maladie plutôt féminine assez courante, n’est pas vraiment établis d’un point de vue scientifique… Ayant une petite idée derrière la tête, celle de déloger celle qui s’est incidemment invitée chez moi sans mon accord, je décide de manger exclusivement biologique. C’est, en effet, en adoptant une hygiène de vie irréprochable que celle-ci ira voir ailleurs si j’y suis!

Pourquoi manger biologique?

« C’est choisir de préserver, par un acte quotidien nécessaire, les ressources de la planète tout autant que la santé de la terre et celle des humains »

Mouvement Colibris

Je ne pouvais pas être plus clair… Si la transition au bio s’est faite pour des raisons de préservation de ma santé et de celle de mes proches, très rapidement les raisons éthiques ont pris leurs parts. Aujourd’hui, je le fais pour notre planète et pour notre santé à tous. Note qu’en achetant des fruits et légumes biologiques, tu peux pratiquer pleinement le zéro waste car tu as la possibilité de consommer les pelures (quand elles sont digestes, hein)!

Culture biologique Culture conventionnelle Conséquences
Pesticides NON OUI
  • déteriore la santé des consommateurs
  • sols stériles qui demandent de plus en plus d'engrais
  • pluies acides
  • rivières, nappes phréatiques polluées
Engrais chimiques NON OUI
OGM NON POSSIBLE
Elevage biologique Elevage conventionnel Conséquences
Respect des animaux (élevage en plein air, …) + -
  • éthique -
  • impact négatif sur la santé des consommateurs, miam tout ça dans nos assiettes
  • impact négatif sur la santé des sols, de l'air et de l'eau
Nourriture avec OGM NON POSSIBLE
Vaccins, antibiotiques NON (sauf exceptions) OUI
Comment manger biologique?
Dépasser les préjugés et vaincre la fatalité

« Acheter biologique, je ne peux pas, c’est trop cher » « J’en ai pas les moyens » « Tu as de l’argent, toi! » « Je préfère mettre mon argent dans autres choses » « Faut bien mourrir de quelque chose »

1.Le biologique, c’est un peu plus cher!

VRAI – Jusqu’à 50% de plus pour les produits transformés

2.En passant au biologique, le budget course va s’envoler!

FAUX – La solution, modifier tes habitudes!

  • Achète des produits bruts VS produits transformés (préfère acheter du riz complet que du riz précuit de UncleBen’s par exemple)
  • Remplace les protéines animales par les protéines végétales (en tout ou partie)
  • Favorise les aliments de saison
  • Tourne-toi vers les circuits courts (producteur/consommateur)
  • Achète en vrac (personnellement, payer un emballage, ça m’emballe pas des masses et payer des marketeurs non plus – même pour un produit bio) -> Pour en savoir plus sur le vrac et ses intérêts, lis mon article « le vrac pour les débutants« .
  • Achète les justes quantités
  • Utilise des céréales complètes plus nourrissantes (riz complet VS riz blanc)
  • Cuisine! L’industrie agro-alimentaire nous propose tellement d’alternatives… Elle est sympa l’industrie agro-alimentaire, hein… Elle nous a mis dans la tête depuis des années via la pub que nous n’avions pas le temps de cuisiner! Alors, nous nous laissons séduire une fois de plus par le marketing! Or, acheter des produits bruts et cuisiner ne veut pas dire y passer des heures. Je prends l’exemple de la pizza (tu ne me feras plus jamais avaler une pizza industrielle!), je mets 30 min à préparer mon repas pizza/salade sain (et sans gluten) et dont tout le monde raffole! Et encore, c’est élaboré! Je pense au repas dépannage comme on l’appelle chez nous, haricot vert/riz (et je parle de haricot vert frais) = prêt en 15 min!
Choisir ses produits biologiques 

Manger des produits biologiques, OUI mais sains, responsables et équitables!

  • Acheter de préférence local et de saison (c’est préserver notre planète en évitant un coût environnemental lié au transport entre autres…)
  • Acheter de préférence équitable (c’est assurer un revenu équitable aux producteurs du sud et le respect de leurs droits du travail)
  • Acheter de préférence en circuit court (les grandes surfaces, sous couvert de faire du bio accessibles à tous, surfent surtout sur la vague tout en continuant leur politique d’étranglement des producteurs pour obtenir des bas prix… de plus, on est souvent bien loin de consommer local avec du bio de grande surface!)

Attention aux raccourcis faciles, un gâteau bio n’est pas forcément bon pour la santé… Il peut contenir des additifs, une grosse quantité de sucre raffiné etc… Donc, on continue à avoir un regard critique et on apprend à être un consom’acteur!

Où se fournir?
  • Cultiver chez soi: permaculture ou agroécologie

Nous avons un petit jardin qui permettra prochainement d’accueillir un potager! Mais d’autres solutions existent: les jardins collectifs, les jardins communautaires…

  • Vente directe (Producteur/consommateur): directement à la ferme, au marché de producteurs, en adhérant à une AMAP, en s’abonnant à un panier bio! (pour les résidents du Québec, je t’invite à consulter la page d’Equiterre pour avoir de bonnes adresses) -> As-tu lu mon article sur les paniers bio? c’est ici!

A l’automne dernier, j’ai fais du bénévolat dans une ferme biologique. Outre, le plaisir de renouer avec la terre, j’ai aussi pu repartir avec un petit panier en contrepartie du travail accompli! C’est pas le fun, ça? Et j’ai d’autres projets: aller faire la cueillette chez les propriétaires Montréalais d’arbres fruitiers et ainsi bénéficier d’un tiers du butin contre mon travail!

****

Aujourd’hui, nous mangeons exclusivement biologique à la maison.

C’est la norme.

J’aimerai que cela le devienne dans notre société le plus rapidement possible. Chacun d’entre nous mérite de manger des aliments exempts de produits toxiques et notre terre mérite qu’on en prenne soin. Ma démarche peut sembler excessive mais il n’en est rien, elle est mesurée! Je ne souhaite tout simplement pas encourager l’agriculture conventionnelle qui détruit notre planète et nos santés.

Sauvons notre planète, un choix à la fois!

Pour t’informer sur le sujet:

Tu as une question ou une observation ou simplement l’envie d’échanger, n’hésite pas ça me fera plaisir! 

Pour ne pas manquer les prochains articles, abonne-toiC’est tout en bas à gauche…

Cet article t’a été utile ? 

Epingle-le sur Pinterest ! 

Manger BIO - Un acte citoyen et santé au quotidien

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 réflexions au sujet de « Manger bio: un acte citoyen et santé au quotidien »

  1. Ping : 10 actions pour une vie plus slow, minimaliste et zéro déchet dans la cuisine #1 – slow&cute

  2. Ping : Vie slow: les grands mots #2 – slow&cute

  3. Ping : Le vrac pour les débutants – slowandcute

  4. Serena

    Coucou,
    Voilà un article intéressant et très juste 🙂 On pense trop souvent que BIO = toujours sain alors que le pot de pâte à tartiner, Bio ou pas, il faut le manger avec modération^^
    Effectivement, privilégier le circuit court, faire attention à le provenance des aliments, c’est aussi super important et je crois qu’on fait tous des efforts tout doucement (enfin pour ma part, c’est le cas)^^
    Gros bisous à toi 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. slowandcute

      Merci beaucoup! « TOUS des efforts tout doucement » malheureusement sans être pessimiste mais lucide, non et c’est vraiment dans cet esprit que j’écris mon blog 🙂 je veux vraiment sensibiliser! En tout cas, super que de ton côté tu sois bien sur le chemin! Bon weekend à toi

      J'aime

  5. Alice

    Voilà un article qui traite bien de la question . Effectivement manger bio ne veut pas dire se saigner les veines pour manger. Même en habitant à Paris. Les habitudes se modifient énormément et consomme moins et surtout mieux. Enfin, c’est le constat que j’en fais aujourd’hui. Mais il a fallut que je m' »instruise » énormément sur l’alimentation. 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s