Rencontre inspirante avec Vincent Bonhomme, fondateur de JARDIN D’ART ET DE COIFFURE, coiffeur bio à Montréal

Une vie slow, c’est une vie en conscience. Conscience de soi, de notre corps, de notre santé, de notre planète…

Pendant plus de 15 ans, j’ai fréquenté des salons de coiffure « conventionnels ». J’y faisais entre autres des balayages chimiques tous les 3 mois. Ça sentait bon les produits chimiques…

En 2012, alors que j’attendais Mini-moi (j’étais enceinte, quoi!), je ne voulais plus faire de balayage (rapport aux produits chimiques).

C’est là que tout a commencé…

J’ai, peu à peu glissé vers le naturel et là, un coiffeur bio a ouvert ses portes près de chez moi…

Tu veux savoir pourquoi, j’ai décidé de ne fréquenter que des coiffeurs bio (naturel, végétal, écologique) désormais?

⇒ pour protéger notre belle planète

⇒ pour protéger ma santé et celle des coiffeurs 

⇒ pour la santé de mes cheveux 

Aujourd’hui, et afin d’en savoir un peu plus sur le monde merveilleux des coiffeurs bio, je te propose de rencontrer Vincent Bonhomme, fondateur de JARDIN D’ART ET DE COIFFURE, salon de coiffure bio à Montréal.

****


Dans un premier temps, je vous laisse vous présenter…

Je m’appelle Vincent Bonhomme, je suis français, installé au Québec depuis 10 ans. Je vis à Montréal. J’ai ouvert et crée mon salon JARDIN D’ART ET DE COIFFURE à Montréal il y a 10 ans.

J’ai eu une formation classique de coiffure en France, CAP puis BP. J’ai travaillé dans différents salons dans la sud de la France, principalement dans des salons franchisés Jacques Dessange puis une formation régulière à l’Académie Jean-Louis Déforges à Paris. J’ai ensuite ouvert mon propre salon dans les Cévennes que j’ai dirigé pendant 18 ans avant de venir vivre au Québec.

Qu’est-ce qui vous a poussé vers les produits naturels dans le cadre de votre activité ?

Cela correspondait simplement à mes valeurs éthiques par rapport à l’environnement et la santé. Après avoir travaillé 25 ans avec des produits synthétiques, il était temps pour moi de faire évoluer le métier vers plus de modernité et de conscientisation.

Pouvez-vous me préciser comment vous définissez votre salon? Salon de coiffure naturel, salon de coiffure bio, salon de coiffure au végétale, salon de coiffure écologique ?

Un peu tout en même temps ! Pour faire une synthèse, je dirais une approche innovante et moderne de la coiffure qui respecte les codes environnementaux, la santé des clientes, celle praticiens et préserve aussi la santé du cheveu.

Quelles différences existe-t’il entre un salon de coiffure naturel et un salon de coiffure conventionnel ?

Pour moi, le conventionnel devait être de travailler avec des produits sains et nobles comme les plantes, les huiles végétales …

Mais les habitudes sont longues à changer. Les salons qui travaillent avec des produits de synthèse sont dans des habitudes de travail (ce que j’ai moi-même expérimenté) et il est difficile parfois d’en sortir car ce qu’on maîtrise nous rassure.

La différence principale entre un salon travaillant avec des produits de synthèse et un salon travaillant avec des produits naturels réside dans le fait que proposer une alternative verte demande un engagement vers une éthique du métier, une vision saine. Refuser cet engagement, c’est renoncer à s’ouvrir à la modernité de la coiffure.

Quand on décide de fréquenter un salon de coiffure naturel, on le fait pour la santé de ses cheveux, sa santé en général et pour l’environnement… En quoi un salon de coiffure naturel est plus respectueux de l’environnement qu’un salon conventionnel ?

Dans un salon bio, on travaille avec des matières nobles (alimentaires, des plantes, des huiles). On respecte la santé des cheveux, celle des clients mais aussi des praticiens. Les produits qu’on utilisent ne polluent pas la nappe phréatique lorsqu’on les rince.

jardin art coiffure (3)

Quels services proposez-vous au salon ?

Tous les services de coiffure exceptés ceux qui nécessitent l’utilisation de produits de synthèse.

En matière de coloration, y’a t’il des limites à la coloration naturelle?

Il y a des limites en coloration comme il y en a en coloration chimique. En végétal, on ne peut pas éclaircir les cheveux car il n’y a pas d’oxydation. Mais c’est une limite positive car c’est principalement l’oxydant qui, en coloration chimique, dessèche le cheveu et  le rend terne.

Concernant les prix, la question! Existe-il une grande différence de prix entre un salon naturel et un salon conventionnel?

Les prix varient en fonction des salons et de leurs coûts de fonctionnement. Généralement, le prix d’une seule application de coloration végétale peut être un peu plus cher que la coloration chimique. Le prix augmente en fonction du nombre d’applications ( 2 ou 3 ) mais c’est un gain pour la santé et la santé du cheveu.

Existe t’il une formation particulière pour exercer dans un salon naturel?

Marcapar, ici au Québec ou bien en France, propose une formation de Coiffeur coloriste végétal au Centre de formation Marcapar (à Montréal pour le Québec). Il y a deux modules de formation : initiation ou bien perfectionnement de deux journées pour chaque niveau.

Je crois savoir que vous êtes formateur pour les produits Marcapar au Québec, sentez-vous une demande importante de formation au naturel sur le territoire? Y’a t’il un nombre important de coiffeur naturel au Québec à l’heure actuel? Et est-ce en développement?

Oui, je suis le formateur Marcapar pour la Canada. Il y a actuellement une douzaine de salons labellisés «les cuisiniers du cheveu» Marcapar au Québec.

L’intérêt est très vivant au niveau des clients et clientes. Un peu moins au niveau des professionnels. Comme je disais plus haut, cela demande un effort de changement, une vision nouvelle. L’industrie de la coiffure est encore beaucoup dans le paraître mais pas encore dans le bien-être. Mais les mentalités évoluent, s’adaptent à cette nouvelle réalité et à la prise de conscience environnementale. Cela met plus de temps en Amérique du Nord mais nous militons chaque jour pour éduquer et informer les professionnels de cette belle alternative innovante.

D’un point de vue personnel, quels actions portez-vous quotidiennement en matière d’écologie?

Travailler avec des produits naturels en coiffure, m’a emmené à prendre conscience de la fragilité de notre planète. Je suis attentif à la qualité de l’alimentation et je suis heureux de voir qu’au Québec on trouve de plus en plus de produits alimentaires bio. Ce qui me fait dire que le milieu de la coiffure va suivre !!

Et enfin, voici un espace de liberté et de spontanéité, rien que pour vous :

Nous sommes des passionnés de notre métier et fiers de pouvoir porter haut et fort cette approche éthique de la coiffure avec des valeurs saines.

Conscient aussi que nous n’avons pas LA solution mais UNE solution, une alternative pour les générations futures de coiffeurs et de coiffeuses et prendre soin de leurs santés et celles de leur clientèle.


**

Merci à Vincent Bonhomme de m’avoir accordé son temps pour nous partager son savoir et sa passion!

As-tu déjà fréquenté un coiffeur bio? Si non vas-tu sauter le pas? 

↓↓↓↓

Pour ne pas manquer les prochains articlesabonne-toi via courrielC’est tout en bas…

Et partage cet article sur les réseaux sociaux pour diffuser une information positive/bienveillante et aider les autres à trouver cet article!

Epingle cet article sur Pinterest ! 

Rencontre inspirante avec Vincent Bonhomme, fondateur de JARDIN D’ART ET DE COIFFURE, coiffeur bio à Montréal

N’oublie pas!

↓↓

4 commentaires sur “Rencontre inspirante avec Vincent Bonhomme, fondateur de JARDIN D’ART ET DE COIFFURE, coiffeur bio à Montréal

  1. Pour fréquenter ce salon depuis maintenant 5 ans, je peux vous dire que les colorations offertes sont non seulement bonnes pour la santé des clients, des praticiens et de la planète, mais aussi d’excellentes qualités ! Pour avoir un très grand pourcentage de cheveux blancs, la coloration reste très belle entre les visites. De plus, elle se veut la solution aux personnes ayant développé des allergies aux produits de synthèse comme ce fut mon cas.

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour! Je ne vais pas beaucoup chez le coiffeur: quelques fois par an pour me couper les cheveux. Mais je pense que je devrai y aller plus souvent maintenant que mes cheveux commencent à blanchir … bien que le blanc soit à la mode. Mais près de chez nous il y a un salon de beauté bio, et il est magnifique: épilation, massages, soins du visage… etc. Maintenant que j’ai lu cet article, je m’en souviens d’elle, ça me donne envie de demander un rendez-vous. Merci pour l’article et bon journée! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour 😊 Je suis tellement contente de lire ça! Que cela te donne envie d’y aller… Je trouve que c’est tellement important d’encourager les personnes qui vont dans le bon sens des choses! Alors même si on y va peu et même si on fait qu’une coupe (c’est mon cas, pour le moment… car les cheveux blancs commencent à s’installer ;)) et bien, c’est l’acte qui compte! Belle soirée à toi

      J'aime

Laisse un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s