Le mode de vie slow, comprendre le concept et l'appliquer!

Le mode de vie slow, comprendre le concept et l’appliquer!

Marre de courir tout le temps, d’être empreint d’une charge mentale démesurée, de vivre dans le passé ou dans le futur, d’être plus stressé qu’un trader de Wall Street…

Ralentir, prendre le temps de…, se recentrer sur l’essentiel…

On le veut tous!

Est-ce utopique?

Passer du temps de qualité avec sa famille, ses amis, avec soi-même, profiter des choses simples de la vie, vivre le moment présent, et agir en conscience pour soi, autrui et notre belle planète…

C’est possible! En adoptant un mode de vie plus slow!

Slow life, vie slow, qu’est ce que c’est et comment y parvenir…

****


slow = lent

Au pays du TGV, parler de lenteur est une provocation. Pour nous aussi, le mot lenteur n’est pas la bonne traduction de slow… Nous préférons le temps de… de faire, de réfléchir, d’échanger, de ne rien faire aussi… Bref le temps de vivre.

— Extrait du site Cittaslow 

Comment m’est venue cette lubie de vie slow?

Il y a quelques années maintenant, un petit caillou blanc m’a prêté le livre Adoptez la slow cosmétique de Julien Kaibeck.

Je l’ai lu, et puis j’ai fais un peu de recherches sur le sujet… J’ai alors découvert qu’il existait un mouvement slow plus général où l’idée était de ralentir…

Ce concept m’a beaucoup parlé! Moi qui vivait à 100km/h depuis toujours et qui m’inscrivait dans le mouvement d’une société de consommation pas très slow depuis longtemps

Ralentir n’est pas une chose facile…

Si on se sent vivant quand on va à 100 km/h, je pense qu’au contraire c’est en ralentissant qu’on apprend à vivre!

— Extrait de ma tête à moi

Qu’est ce que la slow life ou vie slow?

"Faire moins pour vivre plus!"
  • C’est prendre le temps de faire les choses

Ça peut paraître gratifiant de savoir faire 15 000 trucs en même temps (chose que je n’ai jamais su faire). Mais ce que je trouve formidable, moi, c’est bien de savoir faire une chose à la fois.

  • C’est faire les choses en conscience…

Être à ce qu’on fait quand on le fait! Vivre l’instant présent…

Quand je suis au parc avec mes enfants, j’essaie autant que possible d’être là en toute conscience auprès d’eux (pas sur mon portable).

Quand je mange, je mange (pas de téléphone, TV, radio ou autres…).

Quand j’étends mon linge, je ne fais pas une course contre la montre… Je prends le temps de le faire et le fais en conscience.

C’est un cercle vertueux!

J’ai noté qu’en faisant les choses en prenant mon temps et en conscience, je ne les considère plus de la même manière. Elles ne sont plus contraintes mais de simples activités!

  • C’est revenir à des choses sensées et justes…

Slow food, slow fashion, Citta slow, slow cosmétique (voir plus bas)…

  • C’est profiter des choses simple de la vie…

Lecture, couture, dessin… VS consommation, télévision, réseaux sociaux…

  • C’est faire les choses qu’on a envie de faire plutôt que les choses qu’on doit nécessairement faire…

Comment adopter un mode de vie slow?


Les outils

∇∇∇

• Le minimalisme  : Vivre mieux avec moins. Privilégier une vie de partage et d’expériences en réduisant ses besoins/biens matériels mais aussi ses « choses à faire »

• L’organisation : Une vie plus slow, ça prend une certaine organisation

• Le single-tasking : Faire une chose à la fois

• La pleine conscience : La suite logique du single-tasking, être pleinement à ce que nous faisons sans que l’esprit s’égare

• La méditation : Apaiser son esprit et vivre pleinement cet instant donné

• La gratitude : Être reconnaissant… pour tout et rien…

• Le yoga : Tout le monde n’est pas tenu de faire du yoga dans la vie! Simplement, ce qu’y m’incite à en parler dans les outils pour une vie plus slow, c’est le pouvoir qu’il a de nous apprendre à nous recentrer sur l’essentiel, à calmer l’esprit et nous inviter à ralentir

• L’utilisation modéré du digital 

Autant d’outils qui nous permettent de ralentir… prendre le temps de faire les choses, en conscience et de faire celle qui ont un sens pour nous.

*


Les applications concrètes

∇∇∇

La slow cosmétique

Crée par Julien Kaibeck, ce mouvement d’alterconsommateurs se veut aussi bon pour le corps que pour l’environnement. C’est un retour au naturel, aux « remèdes de grand mère ».

« La Slow Cosmétique est un mouvement de consommateurs qui s’opposent à ce qui a été nommé le “brainwashing cosmétique”, un lavage de cerveau qui nous fait croire au produit miracle, faussement naturel et bien souvent inutile. Alors que les consommateurs cherchent des alternatives saines et durables, mais également un discours raisonnable et non anxiogène, la Slow Cosmétique propose cette alternative positive »

— Extrait du site slow-cosmetique.org

Passer à la slow cosmétique, c’est comprendre notre physiologie, notre peau, s’intéresser à elle pour pouvoir en prendre soin. C’est réfléchir, se poser des questions, c’est la respecter. C’est respecter la nature, c’est respecter celui qui fabrique les produits aussi. C’est respecter les animaux (cruelty free). C’est ouvrir les yeux, c’est ne pas se faire prendre pour un pigeon, c’est ne pas gaver les multinationales.

En pratique pour moi la slow cosmétique, c’est :

  • Très peu de cosmétiques
  • Des produits bruts
  • Des produits biologiques
  • Des produits comestibles

Les articles du blog les plus populaires sur le sujet :

Ma routine visage slow, minimaliste et zéro déchet

Pourquoi je suis passée au bicarbonate pour me laver les dents?

Le slow déo et le no déo : mes alternatives aux déodorants conventionnels

Le no soap: se laver à l’eau vs savon

Le no poo, mon alternative minimaliste, zéro déchet et slow pour laver mes cheveux

Le no makeup et le slow makeup : mes alternatives au maquillage conventionnel

La slowfood (vs fastfood)

Slow Food est une organisation internationale qui repose sur un réseau local d’associations et envisage un monde où chacun puisse avoir accès à une nourriture bonne pour lui, pour ceux qui la produisent, et pour la planète. Association à but non lucratif financée par ses membres, Slow Food a été fondée en 1989 pour contrer le phénomène du fast food et de la fast life, en réaction à la disparition des traditions alimentaires locales, et afin d’encourager les citoyens à prendre conscience de leur nourriture, de sa provenance, de son goût, et de la façon dont nos choix alimentaires affectent le reste du monde. Slow Food croit que nous avons tous un droit fondamental au plaisir d’une nourriture de qualité, et par conséquent le devoir de protéger l’héritage de produits, de traditions et de cultures qui rendent ce plaisir possible.

— Extrait du site Slowfood.com

Ses principes : biodiversité / bien être animal / pêche responsable / biologique / sans OGM

Les articles du blog les plus populaires sur le sujet :

Manger plus végétarien : un acte citoyen et santé au quotidien

Manger des fruits/légumes biologiques, locaux et de saison avec un panier BIO, la solution!

La slow fashion

La « slow fashion » s’oppose à la « fast fashion ». C’est un mouvement qui a été créé en réaction aux multiples changements dans l’industrie de la mode. Nous sommes passés d’un calendrier de deux collections par année, automne-hiver et printemps-été, à des chaines de magasins comme H&M et Zara qui sortent des nouveautés aux deux semaines. Il est plus facile que jamais de se procurer les dernières tendances à un coût dérisoire. Ce qui résulte en une surconsommation qui ne vient pas sans frais et qui aura un impact sur l’environnement et sur les conditions de travail des employés de la chaîne de production.

— Extrait de « La tendance du slowfashion »

Les articles du blog les plus populaires sur le sujet :

Pourquoi j’ai adopté la slow fashion?

Comment j’ai adopté la slow fashion?

Ma garde-robe capsule

  • Citta Slow

Ce mouvement fondé en Italie en octobre 1999 reprend la philosophie de l’association Slow food « promouvoir une nourriture respectueuse des traditions locales et de la biodiversité » et  à l’ambition d’étendre cette philosophie à de multiples facettes de la vie en société. Permettre aux citoyens de profiter d’un cadre de vie agréable. Privilégier un rythme de vie  plus lent inspiré des habitudes des communautés rurales. Favoriser les contacts humains entre les habitants, avec les touristes, entre les producteurs locaux et les consommateurs. Pour une ville qui signe le protocole d’adhésion à Cittaslow, être labellisée Cittaslow implique une réflexion autour de l’aménagement du territoire, de son patrimoine architectural et culturel pour se fixer des critères d’excellence à atteindre.

— Extrait du site Cittaslow

Ici, tu trouveras la liste des Cittaslow!

J’aime vivre à Montréal… Elle n’est pas référencée Citta slow et on s’entend qu’on en est très loin mais pour une ville d’Amérique du Nord, on est surement dans le top 1… Pouvoir tout faire à pieds ou à vélo (c’est presque unique en Amérique du Nord) et avoir des petits commerçants locaux, un vrai sens du communautaire…

Autant de concepts qui nous permettent de revenir à des choses sensées et justes, qui existent bien et prennent de l’ampleur un peu plus chaque jour! 


**

Ralentir, prendre le temps, faire les choses à son rythme, flâner, se balader, buller, bien vivre, vivre dans le respect de tous les êtres vivants, et de notre planète… Tu le vois l’intérêt d’une vie plus slow?

Et toi, tu connais ce mode de vie? L’appliques-tu à ta vie naturellement ou volontairement?

↓↓↓↓

Lis maintenant Créons une société moderne

Epingle cet article sur Pinterest ! 

Le mode de vie slow, comprendre le concept et l'appliquer!


PARTAGE cet article sur les réseaux sociaux pour diffuser une information positive / bienveillante et aider les autres à trouver ce blog!

Publié par

slowandcute

I'm a minimalist - zero waste - and slow girl - like to talk about my experiences and routines

32 réflexions au sujet de « Le mode de vie slow, comprendre le concept et l’appliquer! »

  1. C’est incroyable d’en être à ce stade là, de devoir réapprendre à faire les choses en toute conscience… Je ne sais pas si c’est Internet ou la société en général qui nous a changé en ces machines capables d’effectuer plusieurs tâches à la fois, plus ou moins bien, qui nous pousse à toujours être à 100km/h…

    Pour ma part, j’aime bien avoir plusieurs choses à faire. Je me sens utile, active, dynamique. Mais je fais toujours attention à ce que la quantité ne soit pas au détriment de la qualité.

    En tout cas, je viens de découvrir ton blog et j’aime beaucoup tes thématiques, elles me correspondent bien. Je l’enregistre en favoris et je viendrai faire un tour de temps en temps 🙂

    Des bisous

    1. Chouette! Je suis heureuse que tu es mis le nez ici! Moi aussi, des fois je me demande comment on a pu en arriver là. C’est de l’anti-vie presque. Je pense par contre qu’il y a une certaine conscientisation qui se propage et ça ,ça me booste!!!! 🙂 A bientôt!

  2. Cette année, je souhaite vraiment progresser vers une vie plus slow, ce qui va me demander énormément de travail vu que je fais toujours 50 000 choses à la fois, Par contre il y a d’autre principe qui sont chez moi assez naturel , je n’ai pas énormément de maquillage bien que j’adore ça, j’évite d’acheter si je n’en ai pas l’utilité immédiate. 2018 sera l’année du changement pour moi je veux une vie où je prend plus de temps pour moi et pour les choses que j’aime essayer de baisser un peu le rythme, à voir ce que ça va donner 🙂 En tout cas merci pour ton article qui résume tout vraiment de façon claire et précise. Bisous

  3. j’ai clairement du mal à ne faire qu’une chose à la fois
    là par exemple je valide le défi, en commentant en même temps les articles et en parlant sur messenger lol
    mais pour le reste notamment la slow cosmétique et la consommation de manière générale ça suit son chemin
    la nourriture y a une grosse régression il me re faudrait le déclic

    1. Lol!! Ah ouai quand même!! Le tout, c’est d’être conscient des choses et d’y aller petit par petit! Sans frustration et avec bienveillance! 😊

  4. « Extrait de ma tête à moi » haha ! 😀
    Alors comme Hélène, beaucoup de mal avec le single-tasking ! J’essaie mais mes priorités évoluent tellement dans ce que je fais que du coup je fais tout à la fois ! Et puis parfois ce sont juste mes envies qui évoluent alors je les suis !
    C’est quand ça me frustre de ne voir rien finalisé que je m’y mets en fait !

    1. Ma vision du single-tasking est très primaire. C’est simplement de ne pas manger en regardant mon portable. De ne pas travailler sur un article en répondant à mes commentaires FB. Parce que sinon j’en ai du projet en cours et avec lequel je jongle! 😀

    2. En plus on a un rituel avec Nico le midi : un épisode de Friends 😀 (on a déjà tout vu hein mais c’est le bonheur cette détente !)

    3. En plus, les petites habitudes bien croustillantes comme ça, c’est difficile de s’en défaire! Moi ce que je me suis dis, c’est de le faire un jour sur 2! C’est comme tout l’équilibre, c’est ce qu’il y a de mieux je pense!! 😊

  5. J’adhère totalement à ce concept ! Il faut laisser le temps au temps comme on dit 🙂
    En ce qui concerne la slow fashion, je me suis déjà bien penchée dessus et j’ai même découvert que je la pratiquais depuis pas mal de temps en fait haha
    Après, je me suis aperçue également que mon rapport à la slow fashion était tout de même un peu ambiguë étant donné que bien que je n’achète que très rarement des vêtements (et quand je le fais, c’est 90% du temps en friperie), je crée beaucoup de vêtements, et je ne peux pas non plus me dire d’arrêter ou de ralentir étant donné que c’est mon métier à la base. Cela me fait me poser beaucoup de questions ces derniers temps, mais je me dis que déjà, si on arrive à faire comprendre l’importance de consommer plutôt chez les petites marques/créateurs plutôt que de la fast-fashion, cela sera déjà un grand pas ! 🙂

    1. Oh j’ai bien vu sur ton blog que tu te posais beaucoup de questions 🙂 C’est très chouette! Au Québec, il y a beaucoup d’éco-créateurs. On trouve de très belles choses. Tu peux d’ailleurs, voir ma culotte éco-responsable sur mon Instagram 😉 En gros, ils utilisent soit du tissus existant qu’ils chinent. Ou du tissus neuf plus écologique comme du coton bio… Merci pour ton commentaire Jennifer! À bientôt

  6. C’est tres interessant! Je fais pas mal de chose mais je suis pas vraiment quelqu’un d’hyper active a 100km/h du coup je pense que j’ai un juste milieu entre les deux qui me convient pour l’instant 🙂

    1. C’est certain qu’on ne peut pas passer de lièvre à tortue 🙂 et on est pas tous fait pour ça d’ailleurs… c’est chouette si tu as trouvé un juste milieu pour toi! Belle semaine à toi

  7. Malgré ma pratique de la méditation, j’ai encore beaucoup (mais alors beaucoup !) de mal avec le single-tasking. Difficile de revenir sur des années d’habitude.. mais ça vient petit à petit.

    Et je confirme : les moments de pleine conscience sont tellement plus savoureux. Un exemple tout bête, lors d’une retraite silencieuse l’an dernier : le fait de manger mon sandwich en silence et sans distraction a décuplé mes sens ! C’était assez frappant.

    1. J’essaie de reprendre ça, car j’ai eu un moment de faiblesse avec les repas quand je suis seule. Incroyable oui à quel point ça décuplait mes sens! Et c’est tellement magique je trouve…
      les habitudes de vie sont bien ancrées quelques fois. Quelques fois, nous en avons même si peu de recul pour les voir. Quand on les voit, le chemin est bien avancé!!

      Belle semaine 🙂

  8. Merci pour cet article très très complet ! 🙂
    Ça me conforte de plus en plus a changer un peu mon rythme de vie. Prendre le temps et changer mes habitudes n’est pas si facile mais j’espère arriver à évoluer durant cette nouvelle année.

    1. C’est certain que ce n’est pas simple. Car la vitesse, l’opulence peut donner cette expression de pleinement vivre en plus alors pourquoi changer?! Mais finalement quand on y réfléchit et qu’on prend un peu de hauteur, on voit bien qu’il y a une multitude de raisons à cela! Merci pour ton commentaire Lauriane 🙂

  9. Très intéressant et très complet ton article. Je connaissais le concept et autant la slow food pas de problème mais le minimalisme et la slow fashion j’ai encore beaucoup de progrès à faire !

    1. 🙂 Chouette que l’article t’ait plu! Un changement à la fois comme on dit! Si tu as des questions, il me fera plaisir de te répondre!

  10. Je suis assez fan… Même si je ne suis pas du tout au point… J’ai encore pas mal de choses à mettre en place pour y arriver… 😁😁😁

  11. Coucou
    Moi je commence à m’intéresser à la slow cosmétique. Pour cela, je me met doucement aux savons saponifiés à froid et artisanaux, aux huiles végétales et aux huiles essentielles. Je trouve ça bien de revenir au naturel !
    Bonne soirée 🙂

    1. C’est une super démarche! C’est vraiment par cela que j’ai commencé. Je trouve qu’on prend beaucoup de plaisir à découvrir tout ce qu’il se cache en slow cosmétique! 🙂 Bonne démarche à toi et bonne fin de dimanche

Laisser un commentaire