Vie slow: les grands mots #2

Vie slow

Des mots, des grands mots, des tout beaux, des qui vous font frissonner qui font craquer la peau » Extrait des mots de Raphaël 

Est-ce que je vais te la chanter à chaque fois? Oui, je crois… 

Il y a ces mots qui ont un sens. Et puis, il y a ce qu’ils signifient pour toi. Dans cette catégorie d’articles, je t’expose ma vision de ces mots qui ont, à mes yeux, toute leur importance! (voir Les grands mots #1: minimalisme)

Parce que je pense que tu as compris là aussi qu’elle avait une place particulière dans ma vie, je continue cette série avec « vie slow ».

****


Pour les français et vu notre niveau en langues étrangères, je me permets ce petit tacle gentil:

slow = lent

Au pays du TGV, parler de lenteur est une provocation. Pour nous aussi, le mot lenteur n’est pas la bonne traduction de slow… Nous préférons le temps de… de faire, de réfléchir, d’échanger, de ne rien faire aussi… Bref le temps de vivre.

Extrait du site Cittaslow 

Comment m’est venue cette lubie de vie slow?

Il y a quelques années maintenant ma tante (gratitude) m’a prêté le livre « Adoptez la slow cosmétique » de Julien Kaibeck. Je l’ai lu, et pis j’ai fais un peu de recherche sur le sujet… J’ai alors découvert qu’il existait un mouvement slow plus général où l’idée est de ralentir… Ce concept m’a beaucoup parlé! Moi qui vivait à 100km/h depuis toujours et qui m’inscrivait aussi dans le mouvement d’une société de consommation pas très slow depuis longtemps. Alors, aujourd’hui, j’essaie d’adopter ce mode de vie.

Ralentir n’est pas une chose facile!

Si on se sent vivant quand on va à 100 km/h, je pense aujourd’hui qu’au contraire c’est en ralentissant qu’on apprend à vivre

Extrait de ma tête à moi, pas mal non?

Pourquoi je t’en parle maintenant?

L’envie de te parler de ce mode de vie vient de ce petit weekend en amoureux où l’amoureux et moi avont entrepris un voyage en train destination New York (NYC).

Si la ville de NYC n'est pas celle qui représente le plus la slowtittude, nous nous y rendons en train. 11h de train entre Montreal et NYC. La plupart d'entre vous trouverait cela, très long... Mais, nous nous avons choisis ce moyen de transport (contre 1h30 d'avion) pour des raisons financières oui mais SURTOUT pour ralentir. 11h dans un train où nous avons beaucoup de place, je dois l'admettre, mais où il fait un peu trop chaud par contre! 11h à faire ce que nous avons envie de faire et ce que nous pouvons faire. 11h à admirer le paysage, 11h à parler de tout et de rien, 11h à lire, 11h à regarder des séries, 11h à respirer... l'idée ici, c'est de ralentir, de faire les choses doucement et en pleine conscience.

La vie slow, c’est quoi pour toi?

  • C’est prendre le temps de faire les choses… Faire une chose à la fois car ça peut paraître gratifiant de savoir faire 15 000 trucs en même temps (chose que je n’ai jamais su faire) mais pour ma part, ce que je trouve formidable c’est bien de savoir faire une chose à la fois. D’être à ce qu’on fait quand on le fait! Quand je suis au parc avec mon fils, j’essaie autant que possible d’être là en toute conscience auprès de mon fils (pas sur mon portable). Quand je mange, je mange (pas de téléphone, TV, radio ou autres…). Quand j’étends mon linge, je ne fais pas une course contre la montre… Je prends le temps de le faire. C’est un cercle vertueux! Nous devons de fait nous concentrer sur l’essentiel dans ces conditions. Le minimalisme semble ainsi devenir un allier indispensable! De plus, j’ai noté qu’en faisant les choses en prenant mon temps et en conscience, je ne les considère plus de la même manière. Elles ne sont plus contraintes mais de simples activités!
  • C’est revenir à des choses censées et justes…  Tu vas comprendre en lisant la suite!

Le mouvement slow ça recouvre quoi?

  • Slow cosmétique

Certaine que tu connais!

La Slow Cosmétique est un mouvement de consommateurs qui s’opposent à ce qui a été nommé le “brainwashing cosmétique”, un lavage de cerveau qui nous fait croire au produit miracle, faussement naturel et bien souvent inutile. Alors que les consommateurs cherchent des alternatives saines et durables, mais également un discours raisonnable et non anxiogène, la Slow Cosmétique propose cette alternative positive.

Extrait du site SlowCosmétique.org 

Crée par Julien Kaibeck, ce mouvement d’alterconsommateurs se veut aussi bon pour le corps que pour l’environnement. C’est un retour au naturel, aux « remèdes de grand mère ».

Où j’en suis moi? Si j’ai pu vouloir essayer des recettes de slow cosmétique, je dois reconnaitre que je ne me suis pas prise au jeu. La simplicité volontaire et le minimalisme sont bien plus fort chez moi.

En pratique:

  • Très peu de cosmétique (Sais-tu que je me lave à l’eau? Pour en savoir plus, c’est ici)
  • Des produits bruts (je t’en parle dans l’article sur ma routine visage)
  • Des produits biologiques (Pourquoi j’achète que du bio, tu veux le savoir… c’est ici)
  • Des produits cosmétibles

Passer à la slow cosmétique, c’est comprendre notre physiologie, notre peau, s’intéresser à elle pour pouvoir en prendre soin. C’est réfléchir, se poser des questions, c’est la respecter. C’est respecter la nature, c’est respecter celui qui fabrique les produits aussi. C’est respecter les animaux (cruality free). C’est ouvrir les yeux, c’est ne pas se faire prendre pour un pigeon, c’est ne pas gaver les multinationales.

  • Slowfood vs fastfood.

Slow Food est une organisation internationale qui repose sur un réseau local d’associations et envisage un monde où chacun puisse avoir accès à une nourriture bonne pour lui, pour ceux qui la produisent, et pour la planète. Association à but nonlucratif financée par ses membres, Slow Food a été fondée en 1989 pour contrer le phénomène du fast food et de la fast life, en réaction à la disparition des traditions alimentaires locales, et afin d’encourager les citoyens à prendre conscience de leur nourriture, de sa provenance, de son goût, et de la façon dont nos choix alimentaires affectent le reste du monde. Slow Food croit que nous avons tous un droit fondamental au plaisir d’une nourriture de qualité, et par conséquent le devoir de protéger l’héritage de produits, de traditions et de cultures qui rendent ce plaisir possible.

Extrait du site Slowfood.com

Les principes de la Slowfood

biodiversité

bien être animal

pêche responsable

biologique

OGM free

Pour la petite histoire, s’engager dans un slow trip en allant à NYC? WTF? Le pays du fast food… L’Amérique du Nord, c’est un gros problème de compatibilité avec moi niveau alimentation… qu’est-ce que je vais bien pouvoir manger…? Cherche et tu trouveras! J’ai trouvé des petits endroits. Manger un jus de légumes bio dans un petit resto vegan! Et bien d’autres encore… Les États-Unis sont d’une contradiction folle. On y trouve (à mon sens) à la fois le pire et le meilleur (c’est une manière de parler, hein…)!

  • Slowfashion

La « slow fashion » s’oppose à la « fast fashion ». C’est un mouvement qui a été créé en réaction aux multiples changements dans l’industrie de la mode. Nous sommes passés d’un calendrier de deux collections par année, automne-hiver et printemps-été, à des chaines de magasins comme H&M et Zara qui sortent des nouveautés aux deux semaines. Il est plus facile que jamais de se procurer les dernières tendances à un coût dérisoire. Ce qui résulte en une surconsommation qui ne vient pas sans frais et qui aura un impact sur l’environnement et sur les conditions de travail des employés de la chaîne de production.

Extrait de « La tendance du slowfashion »

Pour en savoir plus sur le pourquoi et le comment je suis passée à la slowfashion, lis mes articles à ce sujet!

  • Citta Slow

Ce mouvement fondé en Italie en octobre 1999 reprend la philosophie de l’association Slowfood que CarloPetrini fondait en 1986 en réaction à la « mal bouffe » et au « fast food » : promouvoir une nourriture respectueuse des traditions locales et de la biodiversité.  a l’ambition d’étendre cette philosophie à de multiples facettes de la vie en société. Permettre aux citoyens de profiter d’un cadre de vie agréable. Privilégier un rythme de vie  plus lent inspiré des habitudes des communautés rurales. Favoriser les contacts humains entre les habitants, avec les touristes, entre les producteurs locaux et les consommateurs. Pour une ville qui signe le protocole d’adhésion à Cittaslow, être labellisée Cittaslow implique une réflexion autour de l’aménagement du territoire, de son patrimoine architectural et culturel pour se fixer des critères d’excellence à atteindre.

Extrait du site Cittaslow

Ici, tu trouveras la liste des Cittaslow! Il est fort évident que je visiterai l’une d’entre elle dès que j’en aurai l’occasion…

****

Ralentir, prendre le temps, faire les choses à son rythme, flâner, se balader, buller, vivre oui mais bien vivre… Tu le vois l’intérêt de cumuler le minimalisme et la vie slow? Prendre le temps de faire les choses OUI, mais pour ça il me semble essentiel de réduire le nombre de « choses » à faire! Minimalisme…

Et toi, tu connais ce mode de vie? L’appliques-tu à ta vie naturellement ou volontairement? 

Cet article t’a été utile ? 

Epingle-le sur Pinterest ! 

Turn on the magic.Be your own kind of beautiful.

Rendez-vous sur Hellocoton !

26 réflexions au sujet de « Vie slow: les grands mots #2 »

  1. Victorine

    Merci pour ce petit récap’, je suis très intriguée par le « comment » de la slow fashion. J’espère un jour pouvoir vivre plus sereinement et ton article est toujours très bon à prendre, surtout qu’il est très bien écrit 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. sterne2

    J’ai encore beaucoup de mal à faire les choses doucement mais ça vient. J’ai eu aucun mal à adopter la slow food ou la slow cosmétique (c’est facile quand tu te maquilles pas haha) mais je dois encore à prendre à ralentir le rythme et être en pleine conscience dans ce que je fais :).

    Aimé par 1 personne

  3. Haanaïs Le blog

    Il est temps que je lève un peu le pieds. Je suis du genre à vite finir une tâche pour me poser, mais est-ce vraiment la bonne solution ? En tout cas j’aime beaucoup le principe, surtout pour moi qui suit plutôt du genre stressée. Merci pour cet article 😉

    Aimé par 1 personne

    1. slowandcute

      C’est pour cette raison que je voulais parler de l’exemple du linge. Avant je le faisais vite en me disant que ca sert à rien, c’est pas intéressant, contraignant. Maintenant, je pars du principe que c’est une activité et je la fais en conscience à mon rythme. Finalement c’est ça, tu destresses énormément de cette manière. A force de toujours vouloir faire trop vite, nous nous mettons énormément de pression… avec plaisir, si ça te permet d’entamer une démarche plus slow je suis 😍

      J'aime

  4. Little No

    La difficulté du Slow, c’est de ne pas se fatiguer à être à contre courant. Il faut se laisser porter par le courant sans pour autant y participer.
    Bref, j’essaye de la faire slow aussi mais ce n’est pas toujours facile. J’essaye de ne consommer que ce dont j’ai besoin et d’estimer mes besoins au mieux.

    Merci pour cet article,
    A bientôt,
    Little No’
    http://touchesdenvie.wordpress.com

    Aimé par 1 personne

    1. slowandcute

      Tout à fait d’accord avec toi! Ça peut être épuisant… c’est pour ça que je prône le moins c’est mieux, moins tu as de besoin moins tu dois être confronté à cette société de consommation! Merci pour ton commentaire constructif 🙏😊 bon weekend!

      Aimé par 1 personne

  5. Enaelle

    Super article qui m’a fait réaliser (mais c’est bien sûr!) que la slow life s’apparentait à vivre le moment présent, à la pleine conscience…c’est pas évident pour moi, même si je fais des progrès, parce que je pense toujours à dix mille choses en même temps (tu sais, le syndrome du « je pense trop »)…mais je médite régulièrement et ça vient doucement…La slow cosmétique et la slow food j’y suis venue par le biais du mode de vie vegan. En tous cas, c’est un cheminement vraiment chouette, et essentiel aujourd’hui…il faudrait qu’on emprunte tous ce chemin. Merci pour cet article! ps : pas mal l’extrait de ta petite tête à toi!! je suis plutôt d’accord 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. slowandcute

      Merci, je l’ai trouvé bien bonne 😊 Le plus dur pour moi aussi c’est le quotidien… slowfood, slowcosmétique, slowfashion, c’est ok ou très bonne voie! Mais vivre l’instant présent et se libérer de cette charge mentale constante piou sue c’est dur! Un mois de vacances et j’ai laissé la méditation (pas le yoga), je dois reprendre! J’ai remarqué les bienfaits et à quel point ça devenait essentiel dans ma vie! Merci pour ton commentaire Enaelle 😊 et bon weekend!

      J'aime

  6. Nadia

    Eh bien c’est bien paradoxal chez moi !
    J’ai commencé l’article en me disant « en fait je suis pas du tout slow » et j’ai poursuivi avec des « ah ben si grave ! » 😀

    Je suis (je crois) du côté slow fashion, slow food et slow cosmétique mais alors en revanche, je suis pas souvent slow life… Trop d’envies de tout et toujours l’impression de ne pas avoir assez de temps, alors je cumule les tâches pour avancer ! Mais encore une fois salut les extrêmes, je peux passer de la suractivité et la non-activité totale sans problème malgré tout ! Parce que faut pas déconner, la tête et le corps le réclament parfois 😉

    J'aime

    1. slowandcute

      😀 Je comprends ces deux états simultanées! Et moi, j’essaie de me soigner de ça car c’est fatiguant à la longue! Pour le corps et l’esprit… J’essaie de trouver un équilibre. C’est la première fois qu’on est aussi sérieuse dans un commentaire, ça fait bizarre! Faut que je fasse un truc bizarre du coup 😛 (pas certaine que ce soit vraiment bizarre), merci pour ton commentaire Nadia! Bon weekend!

      Aimé par 1 personne

  7. Lauriane MakeItNow.fr

    Merci pour cet article hyper constructif. Moi qui ai une vie à 200 à l’heure cette notion semble tellement loin de moi, mais en réalité je savoure chaque petits moments où je peux ralentir. Peut-être même qu’un jour, tout comme toi, je sauterais le pas d’une vie presque 100% slow 😉

    J'aime

  8. Julie B.

    Je t’avoue que j’essaie d’adopter un mode de vie un peu plus slow depuis quelques temps et de me poser plus souvent mais je ne suis pas sûre que j’aurais osé opter pour les 11 heures de train O:)
    Très courageux comme démarche O:)

    Aimé par 1 personne

    1. slowandcute

      😊 je comprends! Moi le fait d’avoir un petit mec de 4 ans et d’avoir peu de moment oû je peux juste « ne rien faire » ça m’a séduite! Et je recommencerais si ça s’offrait à moi! Je t’encourage dans ta démarche, à bientôt!

      J'aime

  9. bioteafull

    alors je suis toootalement en accord avec ton point de vue ( ce n’est pas une surprise 😉 je vivais à 1000 à l’heure à cause de mon travail mais je me sentais à contre courant et j’ai commencer à ralentir à prendre le temps à ne plus porter ma montre …tant est si bien que ca m’arrive d’etre en retard maintenant impensable il y à 3 ans !
    et j’ai découvert le « mouvement slow  » en lisant simple things ( je ne sais pas si ce magazine existe au canada ) bref je me suis sentie moins seule et surtout dans le vrai et en harmonie ! c’est tellement plus confortable ! super article qui met en mot un ressenti! belle journée

    Aimé par 1 personne

    1. slowandcute

      Merci 😍 je ne connais pas ce magazine mais je vais me renseigner (on trouve pas mal de magazine français ici)! Merci pour le partage! Donc j’en conclue qu’on est bien d’accord 🙂 c’était quand même drôle de publier cet article hier soir (hasard ou pas) semaine de rentrée à l’éxole pour mini-moi avec lunch à préparer à chaque jour, et une rentrée progressive à gérer, ça n’a pas été ma semaine la plus slow 🙂 Mais heureusement que j’ai ralenti de manière générale car je gère beaucoup mieux qu’avant même les grosses situations de changement! Bref que du bonheur, Merci pour ton commentaire et belle journée à toi

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s