Le vrac pour les débutants

Le vrac pour les débutants, pourquoi, comment, où? Toutes les bonnes informations pour débuter en toute sérénité!

Le vrac/zéro déchet = un phénomène de société, une mode, une nouvelle lubie…?

Ah non non, un geste raisonné et responsable!

S’y mettre, c’est accepter de faire un changement ce qui induit à fortiori des efforts. Je veux pas te mentir sur la marchandise, hein. Mais avec la bonne méthode, les bons gestes, ça va bien se passer… On va dégrossir ensemble.

Cet article est finalement un condensé de ce par quoi je te conseille de commencer. Puis, tu affineras!


****

Postulat de départ :

Mes trois objectifs indissociables sont une consommation de produits biologiques, locaux et en vrac.

Lire Manger bio: un acte citoyen et santé au quotidien

Pourquoi je fais ça?

Se poser la question de pourquoi tu veux le faire, est à mon sens, essentiel!

Coche la/les réponse(s) exacte(s)

⊗ Pour l’environnement

⊗ Pour une question de santé

⊗ Pour l’avenir de la génération future

⊗ Pour réduire ma facture de produits alimentaires

⊗ Pour éviter le gaspillage alimentaire

⊗ Pour découvrir de nouveaux produits

⊗ Pour lutter contre la manipulation/cf marketing

Sans surprise, pour ma part je cumule le tout!

L’avènement de ma démarche :

J’ai pris conscience qu’il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond…

Rentrer de courses et jeter tous ces emballages à la poubelle en rentrant (fut-elle celle du recyclage). Et il n’y a pas que ça, il y a dans la semaine qui suit, jeter les aliments périmés/fruits et légumes gâtés…

Prise de conscience 1 : la poubelle n’est pas une fatalité mais une habitude, une facilité intégrée à notre quotidien.

Prise de conscience 2 : toute habitude se change. Avec plus ou moins d’efforts et celle là c’est plus que moins…

J’ai réfléchis aux raisons qui me pousseraient à bousculer mes habitudes parce que quand on a un p’tit coup de mou, on peut se reporter à cette liste de raisons qui nous redonne la force de continuer contre vents et marées!

› Consciente que notre planète regorge de beauté et que nous la détruisons et l’épuisons.

› Consciente de tous les soucis de santé moderne que nous rencontrons à cause des diverses pollutions.

› Consciente que je veux léguer à la future génération une terre sur laquelle ils peuvent vivre dans de bonnes conditions et connaîtrent les même petits bonheurs que moi (voir voler des papillons…). Cette dernière raison a émergé avec la naissance de mon fils. Alors là, ça vient des tripes : ce que je fais oui, en partie je le fais pour lui. Je veux qu’il puisse vivre une belle vie sur une terre saine, qui regorge de nature et de bonnes âmes.

› Consciente que la facture s’en trouve largement réduite en achetant du vrac!

= Bref, je suis bien consciente, quoi!

Quelles sont les étapes?


1 - Identification de ton/tes fournisseur(s) de vrac

 

Le moment est venu de te renseigner sur l’existant en matière de fournisseur de vrac près de chez toi.

Quoi?
– Marchés locaux
– Achat direct chez le producteur
– Panier biologique
– Groupe d’achat d’aliments bio et en vrac (exemple québécois : Nousrire)
– Magasins de vrac/ produits bio (exemple québécois : LOCO, Vrac&bocaux /exemple français : Biocoop, Day by day, Naturéo)
– Grande surface (elles surfent toutes la vague!). Chacun son rythme, le principal c’est de participer, non? Avant de t’emballer, vérifie que le supermarché accepte que tu apportes tes propres contenants!

?
– Demande conseil à un ami/ bouche à oreille
Localisateur de vrac

Pour commencer, mon conseil : ne te disperse pas trop!

Tu dois changer tes habitudes et ça c’est un travail à part entière déjà donc vas à l’essentiel (choix des produits/ choix du fournisseur). Et puis, tu pourra faire évoluer ta routine par la suite.

Au début de ma démarche, j’allais chez Naturéo (supermarché bio avec beaucoup de vrac et une boucherie/fromagerie/charcuterie). Puis, une fois que j’eu été rodée, j’ai voulu aller à la Biocoop (plus petite structure. plus de produits locaux/ moins de marketing à mon sens/ plus de valeurs environnementales à mon sens). Mais pas de boucherie, charcuterie, fromagerie (dans la mienne) donc j’ai dû chercher d’autres fournisseurs en la matière!

Après ce farfouillie d’informations, l’idée générale est peut être de tout centraliser au moins au début autant que possible, quitte à faire un trait momentané sur quelques produits. Béa Johnson fait ses courses dans un Whole food par ex… On y trouve pratiquement tout! Si tu en ressens le besoin, recherche par la suite des solutions encore plus satisfaisante pour toi!

En France, je fais mes courses à la Biocoop/Boucherie/Fromagerie.


2 - Préparation de l'attirail : sac en tissus/bocaux

 

Pour faire tes courses en vrac, il te faut des contenants (car prendre les sacs en papier recyclable, on s’entend que c’est pas zéro déchet, hein?!)

Sacs en tissu : plusieurs tailles pour les fruits/légumes/produits secs (légumineuses, céréales, farines, graines, noix, biscuits…)

Où en trouver?

› Les récupérer : au temps où j’étais une accro du shopping, j’en ai accumulé des sacs en tissus de toutes les tailles! Cf photo, sac petit bateau rouge et marine. Il est « un » parmi tant d’autres.

› Les fabriquer en tissus recyclés ou avec du tissus neuf mais respectueux de l’environnement. Les miens sont fait à l’aide de vieux langes, chutes de tissus et vieux draps.

› Les acheter en magasin bio, magasin de vrac ou sur internet (Etsy regorge de créateurs de sacs à vrac!).

Bocaux en verre : plusieurs tailles pour le reste – fromages, viandes, poissons, olives, crème fraiche, beurre de noix, tofu…

Où en trouver?

› Les récupérer : pots en verre type pot de raviolis/ pots à donner dans les épiceries en vrac.

› Les acheter : même si je n’aime pas citer de marque, IKEA en fait de très efficaces dans toutes les tailles! Sinon : supermarché/ épicerie en vrac

Bouteilles en verre : plusieurs tailles pour les liquides comme sirop d’érable, huiles, vinaigre, kombucha…

Où en trouver?

› Les récupérer : bouteilles en verre type bouteille de coulis de tomates/ bouteilles à donner dans les épiceries en vrac…

› Les acheter : IKEA encore une fois/ supermarché/ épicerie en vrac…

Boite à oeufstu achètes des oeufs et tu la conserves! Je suis certaine que tu l’avais trouvé tout seul celle-la.


3 - Organisation à la maison

 

Pour une organisation plus claire, plus uniforme, je préfère avoir le même type de pot!

Pour le nombre de pot, tout dépend de l’ampleur de ton placard et du contenu de ton alimentation. Chacun doit trouver son organisation, c’est en pratiquant que tu verras ce qu’il te convient le mieux. Teste, et approuve ce qui te convient le mieux. Pour ma part, j’essaye de rester minimaliste. Moins, c’est Mieux toujours!

Mettre à mal les préjugés!

1/ Ça coute cher!

Depuis, quelques années, je fais mes courses dans des magasins de produits biologiques et en vrac: les commentaires sont nombreux

Mais tu te ruines!

Tu as de l’argent!

Tu peux te le permettre toi!

Ce à quoi, je réponds :

 C’est une question de choix! Je privilégie l’expérience à la possession/ mon plus gros poste de dépenses après le logement, c’est l’alimentation! C’est tout à fait essentiel pour moi, c’est le plaisir, la santé, la convivialité, la joie, le réconfort. Alors, je n’aime pas trop les raccourcis…

L’excuse du « tu peux te le permettre » mof… Non, je me donne les moyens!

 Tout est relatif, j’achète presque exclusivement fruits/légumes/produits bruts en vrac. Alors, la note n’est pas fortement salée! Acheter des produits transformés et industriels, ça coûte très cher. On paye toutes les étapes de fabrications, on paye les vacances des patrons et actionnaires des multinationales, on paye de notre santé et de celle de nos enfants, on paye très cher le service marketing qui fait un beau travail pour nous rendre accros. A bon entendeur!

∇∇∇

Nous avons discuté avec une amie de notre budget mensuel à foyer égal. Nous avons le même budget elle et moi.

Pour ma part :

Achat dans une petite structure (moment agréable).

→ Achat presque exclusif de produits biologiques, de vrac et locaux pour enrichir les producteurs locaux et faire prospérer l’alimentation saine.

Pour mon amie :

→ Achat dans une grande surface (pour moi, grosse source de stress et soumission perpétuel au marketing).

→ Achat de produits non biologiques, sur-emballés et non locaux (pour la plupart) pour enrichir des multinationales.

=> C’est factuel. Aucun jugement de valeur, et mon amie le sait!

2/ Ça prend du temps!

Remplir ton sac de pâtes en vrac ou prendre un paquet de pâte? Really?

– Acheter en vrac, c’est acheter des produits bruts (en réalité, pas nécessairement car aujourd’hui on trouve pas mal de produits préparés artisanaux. Mais en tout cas, MA réalité, c’est un achat massif de produit brut).

Produit brut = on doit mettre la main à la pâte, ha ha! OUI, mais après chacun son rythme, on n’est pas obligé de faire de la grande cuisine! Internet, livres, ta tête, regorgent de recettes rapides et faciles! Il suffit de fouiller.

Marketing encore et toujours, nous mettre dans la tête qu’acheter tout prêt nous simplifie la vie car nous n’avons pas le temps, de gérer un travail et un foyer! Et nous mettre dans la tête aussi que la consommation et le travail résume sa vie! Et oui, on nous a mis plein de choses dans la tête. Bref, cuisiner, ça s’apprend et cuisiner simplement et rapidement aussi.

Toujours avoir sous le coude les ingrédients pour un plat de dépannage (exit la conserve de ravioli B***/ place aux haricots vert frais et riz! Ou pâtes aux légumes — N’importe lesquels sautés dans un filet d’huile avec un peu de sauce tamari et une cuillère à café de tahini, miam!).

En cuisinant toi même, tu ne manges pas de la m… ou pour être polie, tu sais ce que tu manges (mes parents ont toujours rêvé que je sois polie, alors j’essaye!).

Astuces en vrac :

Au début, ça vaut le coup, je pense d’acheter du vrac pour certains items comme les biscuits salés, sucrés/ lessive/ produit lave-vaisselle et puis après quand tu seras rodé et si tu en as envie, tu feras tout cela toi-même.

⇒ Pour faire les courses, on fait une liste! Sinon, on se laisse entrainer par nos émotions, guider par le marketing et tout ça au détriment de notre porte-monnaie mais aussi de notre organisation… Car ici aussi, Moins c’est Mieux! Moins, tu achètes d’items, moins tu en as à ranger, plus le choix est simple. Cf, garde-robe

⇒ Le cas des yaourts (lait de vache/lait végétal) : très exceptionnellement, j’en achète pour les garçons, dans des contenants en verre et je garde les pot pour en refaire!

⇒ Mes sacs de vrac sont annotés de leurs poids avec un marqueur indélébile.

⇒ Certain se serviront de vieux « tupperwares » en plastique… Personnellement, je fais la chasse au plastique donc je m’en suis séparée pour des raisons de santé.


**

L’essentiel est d’y aller doucement mais assurément en fonction de ses envies, de ses réalités, de ses ambitions. Et comme d’habitude, l’idée est bien ici d’être bienveillant avec soi même et avec les autres!

Tu as une question ou une observation ou simplement l’envie d’échanger, n’hésite pas ça me fera plaisir! 

↓↓↓↓

Lire maintenant  Manger plus végétarien : un acte citoyen et santé au quotidien

Lire aussi Manger des fruits/légumes biologiques, locaux et de saison avec un panier BIO, la solution!

Outils très utiles :

Epingle cet article sur Pinterest ! 

Turn on the magic.Be your own kind of beautiful.


PARTAGE cet article sur les réseaux sociaux pour diffuser une information positive / bienveillante et aider les autres à trouver ce blog!

49 commentaires sur “Le vrac pour les débutants

  1. Bonjour, j’aime beaucoup votre blog que je viens de découvrir via Pinterest 🙂 J’ai beau chercher partout, dans ma tête, dans des articles, sur Pinterest du coup évidemment, je ne trouve jamais de solutions pour congeler sans plastique qui soit réellement pratique. J’entends par là qu’il y a bien la solution du verre, mais je ne me vois pas avoir un stock infini de plats en verre, puis il y a des risques de cassures et je n’en ai pas envie… Il y a aussi l’inox, mais je n’ai jamais vu de plats en inox dans le même style q’un tupperware…. Alors je vous jette cette bouteille à la mer…. Pleins de câlins pour ce que vous faîtes, c’est génial et décomplexé, tout comme j’aime !

    1. Merci Laurette ! 😊 Que de belles ondes que je prends ++++ et les hugs aussi 😊 Pour congeler, moi j’utilise le verre depuis des années. Ça fait parfaitement la job. J’ai essuyé une casse récente (je pense que je l’ai beaucoup trimbalé à l’extérieur et à force de choc, il s’est fissuré. Sinon, il existe effectivement des contenants en inox (https://www.sans-bpa.com/960-boites-inox). Es espérant que cela vous sera utile! Très belle fin de semaine, à bientôt

  2. Que dire…Bravo , vous avez tout compris! Celà fait déjà quelques temps que je me suis mise aux légumes et fruits bio mais cette année j’accélère dans la démarche en pensant davantage aux produits locaux et au vrac . Je suis en train de revoir entièrement mes placards et contenants Ceci après avoir fait le vide dans mes tiroirs et armoires pour les vêtements À 63 ans , j’ai fait le tour du superflu et j’aspire à autre chose . En me désolant d’avoir attendu cet âge …

    1. Bravo! J’adore lire des témoignages comme le votre! Je comprends pour le fait d’avoir attendu mais très franchement quel bonheur de le faire car certain ne connaitront jamais cela car ne passeront pas le cap! Et je suis certaine qu’avec le recul que vous avez, le passage à l’acte est plus franc, plus radical! Belle démarche à vous et au plaisir de vous relire

    2. Bonjour, je suis une jeune femme qui se lance dans les études supérieures au mois de septembre, je serais dans une petite chambre de 9m2 donc je n’aurais que très peu de place par conséquent je m’intéresse au vrac. Ma question est: Est-ce que je peux me mettre au vrac?
      La taille de la chambre est surtout un problème.

    3. AUCUN SOUCIS avec la taille de la chambre!! 🙂 En fait que tu manges du vrac ou pas, tu devras stocker de la nourriture. (Ça te fera une super déco en plus!) Donc quelques pots, des sacs à vrac pour faire le transit entre l’épicerie et la maison. L’idée, c’est que tu vas commencer doucement pour voir ce dont tu as besoin et tu ajusteras. Si ton épicerie est proche de chez toi et que tu comptes y aller une fois par semaine, prends une légumineuse (pour la semaine donc vas-y mollo), deux céréales par semaine, une farine, 1 sorte de biscuits. Tu vois l’idée, ne t’encombre pas. Termine tes pots et refais le plein. Je vais faire un article dans les mois prochains sur l’organisation de la cuisine, donc reste connectée 🙂 N’hésite pas si je n’ai pas été claire à me reposer des questions! (j’essayerai de répondre plus rapidement cette fois ci!)

  3. Ton blog est très inspirant et vraiment motivant. Pour ma part, et pour des raisons de santé, je me suis tourné vers les produits locaux et de saisons et par la suite, vers des produits de beauté naturels et fait maison. Je commence doucement à me mettre aux produits ménagers maison mais j’attends pour le moment de les terminer pour ne pas avoir à jeter.
    Pour les produits en vrac par contre c’est une autre histoire. Mon fiancé a peur que ça nous coute trop cher et il est pas mal réticent, donc j’y vais doucement.
    Et pour le désencombrement, je suis en plein dedans, et j’adore ça lol

    1. Merci beaucoup! C’est tellement motivant de lire des commentaires comme le tien! On dirait que tu as bien entamé la démarche. Pour les produits en vrac, tu peux dire à ton fiancé que cela coûte beaucoup moins cher, bien au contraire car tu ne payes ni l’emballage, ni le marketing. C’est presque divisé par deux pour un produit bio identique. Ton fiancé va te suivre là!! Comme je te comprends pour le désencombrement. C’est magique… Plus ça va et plus on se sent libre! Je te souhaite encore une bonne démarche!! Et à bientôt 🙂

    1. 😊 merci! C’est super! En plus Daybyday c’est le grand luxe car tu as tout là bas! Plein d’ondes positives pour cette nouvelle démarche!!

  4. Hello ! Tu donnes des pistes intéressantes 🙂 Malheureusement il n’y a pas de fournisseur de vrac près de chez moi, mais je vais sérieusement me pencher sur la question quand je déménagerai l’année prochaine 🙂

    1. Super! Et puis avant ça, tu peux essayer de faire ce que tu peux! Fruits et légumes chez un maraicher en apportant tes sacs. Boucherie et fromagerie et apporter tes contenants… c’est déjà énorme! 🙂

  5. Super article, qui donne envie de s’y mettre, surtout avec ces belles photos de bocaux (je trouve ça si beau sur les étagères) et de petits sacs en tissu trop mignons! J’ai beaucoup de progrès à faire en vrac, pour l’instant c’est surtout tout ce qui est fruits secs et séchés et céréales. Bon, et fruits et légumes, fatalement. Je suis totalement d’accord avec toi sur les priorités. Chez nous aussi, l’alimentation est le deuxième pôle dépense. On me dit aussi souvent, mais pour le bio, que c’est cher, tout le monde peut pas se le permettre etc…Après tout ce que j’ai lu, chez nous on est au bio quasiment à 100%, et je réponds la plupart du temps que ça dépend des priorités : pas d’iphone ni de super télé en ce qui me concerne, mon ipad a 6 ans au compteur (le 1er qui est sorti) et une maladie grave coûte cher, très cher donc…(là on me dit souvent que j’exagère, ben non, c’est pas le tout mais c’est un tout : 70% des cancers sont dus à notre mode de vie, dont 40% à l’alimentation, trop grasse, trop sucrée, trop transformée, trop polluée…)

    1. Tellement d’accord avec toi! Tu sais quand j’écris mes articles, je souhaite tellement éveiller les consciences car trop de gens continuent à se rendre malade par des actes qui ne sont que des habitudes finalement! Le vrac c’est aussi ça car c’est le plastique qui migre dans ton emmental, ou la pollution de l’air que tu respires (provoquée en partie par l’incinération des poubelles), encore la pollution de l’eau que tu bois… bref, ça me parait tellement irréel tout ça quand tu te réveilles. Tu peux apparaitre excessive avec tes oriculis pour te nettoyer les oreilles! Mais ce que je trouve bien ahurissant c’est l’utilisation d’un ou deux cotons-tige jetables par jours (et plus avant, car je me maquillais avec). Je te juge pas si tu utilises des cotons tige, hein! J’ai suffisamment de recul sur moi pour me dire qu’il y a quelques années j’avais des comportements qu’aujourd’hui je ne comprends plus. Et qu’on est tous à des stades différents. Je suis loin être 100% zéro déchet! En tout cas, j’aimerai tellement que le message passe pour le plus grand nombre. Car vivre c’est pas consommer, c’est partager des moments avec les autres, avec soi même et avec notre belle terre! Je me suis un peu égarée 😉 En tout cas, toujours un plaisir d’échanger avec toi!

    2. Merci, c’est un plaisir pour moi aussi 🙂 Je me suis acheté un oriculi en bois (avec une petite perle trop mignonne :-)) Tu as raison, moi aussi quand je regarde en arrière je me dis « tu mangeais de ces trucs…tu triais même pas les poubelles etc… » c’est ce qui est beau je trouve avec la nature humaine : la possibilité d’évolution! (bon, même si là niveau environnemental, faudrait penser à évoluer rapidement!!)

    3. C’est ça! On va accélérer un peu de ce côté là 🙂 C’est drôle car j’ai eu mon oriculi avec ma petite perle aussi ce weekend! (Mes beaux parents l’ont ramené de France dans leur valise!) Ici, il ne connaissent pas. Je vais peut être me lancer dans la fabrication d’oriculi 😉

  6. Je te dis Bravo
    Cela fait longtemps que j’ai décidé moi aussi de me concentrer sur l’essentiel, et d’envoyer au diable la société de consommation.
    Le déclencheur, ça a été de rentrer des courses et de remplir la poubelle d’emballages. Un jour j’ai eu l’impression que j’avais acheté plus d’emballages que de produits.
    J’aime bien quand tu parles des hypermarchés, moi ça me fait exactement pareil : l’envie de fuir, une sorte de panique sourde.
    J’en profite pour vous signaler si vous ne le savez pas encore : la Fête de la Recup c’est samedi et dimanche prochains à la Halle des Blancs Manteaux.
    J’y serai avec le Repair Cafe pour restaurer 😉 les vêtements que vous ne voulez pas jeter. C’est gratuit.
    Profitez-en c’est le dernier Repair Café avant l’été.

    1. Merci 😊 Ca fait tellement plaisir de lire ton message et ta philosophie!! Je me revoie aussi, jetant tous ces emballages et me dire qu’il y a vraiment quelque chose qui ne va pas! Dans quelle ville la fête de la récup?
      En tout cas, c’est formidable que tu fasses parti de cette superbe initiative!! Bravo à toi!

  7. Merci pour ces conseils. J’aimerais pouvoir le faire un jour mais je ne sais pas vers quelle enseigne me tourner, ni si j’arriverais à m’y tenir… Je manque cruellement d’idées concernant la cuisine et j’ai peur de gaspiller ! J’ai encore pas mal de progrès à faire 😉

    1. J’ai mentionné quelques enseignes si tu habites en France ou au Québec. Concernant la cuisine, il s’agit simplement de s’y mettre et d’y aller doucement et ca vient. C’est comme tout finalement, ça s’apprend! 🙂

  8. Je suis super contente d’être tombée sur ton article parce que j’ai vraiment envie de me mettre sérieusement au vrac. Je rentre vivre à Paris dans quelques semaines, et je vais faire de mon mieux pour acheter le plus de choses possibles en vrac. J’ai toujours un peu peur que ça soit compliqué avec les sacs en tissu, les bocaux etc., mais je suis prête à me jeter à l’eau!

    1. Tu verras l’eau est bonne 🙂 Plus sérieusement, c’est pour ça que tu dois être bienveillant avec toi même et te recentrer sur l’essentiel au début. Tu vas prendre des habitudes et une fois celle là ok, tu pourras en prendre de nouvelles 🙂 j’ai confiance! Tu vas y arriver!! Plein de bonnes ondes pour cette nouvelle aventure!

  9. Un superbe article mettant tout en valeur. Ici on commence doucement, faut que le mari puisse suivre aussi et je vois déjà la différence d’un point de vue psychologique pour moi. J’ai moins de remords pour l’environnement 🙂

    1. Super encourageant de t’entendre 🙂 Bienveillance avec soi même et avec ton mari, c’est très important! Et je pense ressentir toi chez toi 🙂 plein d’ondes positives pour ta démarche!! 😊

  10. Ton article est vraiment parfait, tant dans sa forme que dans le contenu !
    Je suis de plus en plus sensible à ce sujet et je dois admettre que j’essaie de me mettre à changer quelques habitudes. Malheureusement pour le moment je suis encore chez mes parents, mais les choses vont changer dans quelques mois et je sais que c’est à ce moment que je vais directement prendre les bonnes bases et ce sera plus simple car je n’aurai plus tous les choix de mes parents 🙂
    Je garde précieusement ton article dans un coin car il me sera vraiment très utile comme pic de rappel 🙂

    Bisouuuus 🙂
    Andy du blog Ucephal

    1. 🙂 merci beaucoup!! Je suis ravie d’entendre ça. C’est super que tu veuilles commencer sur de bonnes bases. Je trouve que c’est très motivant en plus. Et surtout, si tu as des questions, des doutes n’hésite pas à me demander! Ca me fera plaisir!
      Bisous Andy

  11. Ton article est vraiment très complet! Je suis contente d’être tombée dessus, après le végétarisme je pense aller à la conquête du bio et du vrac^^

    1. Merci beaucoup! Tu m’en vois ravie 🙂 Et moi, c’est l’inverse, je m’attaque maintenant au végétarisme 😉 enfin, ça fait un an maintenant. #onvasauverlemonde 😉

  12. J’ai un natureo pas loin. Je vais aller voir. Bon je dis pas qu’un jour je serais en 100% bio mais quelques produit ça fait pas de mal.
    En plus, il parait que manger bio ça aide au niveau de la digestion car moins de produit chimique (voir pas du tout)

    1. Super! Quand tu commences après tu n’arrêtes plus! Manger des produits bio et locaux c’est tellement meilleur qu’après tu ne peux plus faire autrement! 🙂 et concernant le vrac, commence doucement et après ça deviendra naturel 🙂 Et puis la note est moins salée avec du vrac! Tu devrais t’en apercevoir rapidement. Natureo, c’est super pour commencer car tu as beaucoup de choses et plusieurs gammes de prix. Et tu trouves aussi des produits locaux! 🙂 bon weekend

  13. Au Biocoop a côté de mon appartement il y a le vrac et c’est vrai que si j’y vais sans liste je n’ai plus de limites !

    1. Ca va venir! Si le message passe, ça poussera comme de la menthe bio! 🙂 Et puis en attendant, on doit sensibiliser ceux qui ont la possibilité de le faire 🙂 Commence déjà par ce que tu peux: marchés locaux/ vrac disponible dans les supermarchés/ boucherie (ramène des bocaux)/ Fromagerie (ramène des bocaux)/ Boulangerie (ramène ton sac à vrac) Tu m’en diras des nouvelles 🙂 Belle journée à toi!

Répondre à Giacometti Brin d'Os Annuler la réponse.