Les grands mots #1: Minimalisme

cactus

« des mots des grands mots des tout beaux des qui vous font frissonner qui font craquer la peau » Extrait des mots de Raphaël

Il y a ces mots qui ont un sens. Et puis, il y a ce qu’ils signifient pour toi. Dans cette nouvelle catégorie d’articles, je t’exposerai ma vision bien à moi de ces mots qui ont, à mes yeux, toute leur importance!

Parce que je pense que tu as compris qu’il avait une place particulière dans ma vie, je commencerai cette série par « minimalisme ».

****


Moins c’est mieux, je ne veux pas paraître comme une conspirationniste mais, à ce jour, entre « l’erreur est humaine » et ceux qui sont animés exclusivement par l’argent et qui se moquent de faire de la merd*- je suis bien contente d’être minimaliste! Je réduis au maximum mes besoins pour l’entretien de mon corps/ma maison et pour mon alimentation. Pour le reste, j’utilise au plus des produits bruts.

Pour illustrer mon propos, je ne mets plus de déodorant mais du bicarbonate de soude (mais ça, tu le sais) . Mais comme moins c’est mieux, quand je peux faire sans, je le fais!

J’ai banni les produits industriels, et réduis au plus les produits transformés (car oui, je mange encore des pâtes, du fromage…). J’achète donc le plus de produit brut (biologique, local et en vrac mais ça aussi tu le sais, je crois).

En somme, dans ma cuisine, ma salle de bain comme dans mon armoire, je me retrouve donc avec quelques essentiels et une mini touch de fantaisie 🙂 Pour voir la vie en plus jolie!

Aujourd’hui, j’ai pris conscience que l’homme est bien fait. Je m’explique, la conception d’un enfant – aujourd’hui, on trouve tous ça (plus ou moins) complètement normal! « Bon bah, on fait un enfant, la femme tombe enceinte, un mois, deux… puis neuf mois et un accouchement ». Mais quand tu prends un peu de recul, c’est débile (cf dictionnaire québécois: c’est incroyable)!!!! L’enfant qui se développe dans le ventre de la maman… Whouaou, non mais moi j’en reviens pas… C’est nouveau parce qu’avant ça me paraissait juste normal. T’es ok avec moi, du coup on peut dire que la nature est bien faite, hein?! Donc partant de là, de quoi a t’on besoin de plus que de notre corps lui même (et de boire et manger bien entendu). En fait, tout à une raison d’être, une fonction, il est super bien organisé le garçon (notre corps…). La régénération, moi j’y crois. Notre corps peut s’autogérer, se réguler mais faut-il encore le respecter et l’accompagner positivement. ) Je ferme la parenthèse de la grosse aparté…

Moins c’est mieux, avoir moins chez soi: moins de meubles, d’objets, de vêtements, un lieu de vie adapté (pas trop grand…), c’est avoir la tête plus libre. Je ne vais pas m’attarder sur la question car j’en ai déjà parlé ici. Dans le fond, l’idée c’est de ne pas consacrer son temps/ concentrer son attention à du matériel et de s’en détacher. Le minimalisme c’est vivre sa vie, sa propre vie, vivre d’expériences, de partages et de relations avec l’autre et avec soi-même.

Moins c’est mieux, rien ne sert d’avoir des dizaines d’amis… mieux vaut une dizaine mais de qualité. Pas des amis intelligents, beaux, riches, drôles, ou encore parfaits. Juste des amis sur lesquels tu peux compter, avec qui tu te sens toi, bien, heureux quand tu passes un moment avec eux. Exit les petits cailloux noirs (Tu sais, les personnes qui t’apportent plus d’émotions négatives que de positives).

Le minimalisme ce n'est pas le vide... c'est la chaleur qui nait en usant de vraies relations, d'expériences de vie, d'introspection de soi et d'amour.

Nous ne sommes pas des minimalistes de l’extrême mais aujourd’hui, nous vivons avec peu ce qui nous permet de ne pas passer notre vie à ranger, faire le ménage, les boutiques… mais d’avoir des moments pour soi, pour nous deux, pour nous trois, avec nos proches, avec les autres et la nature. La vie quoi…

****

Le minimalisme, c’est une invitation à sortir de la normalité ambiante, à sortir la tête de l’eau, à ne plus faire l’autruche, à se « dézombifier », à se sortir les doigts du *** Pardonne moi cette violente conclusion mais la vie n’est pas faite pour être subie mais pour être vécue. Le minimalisme, c’est se sentir libre de choisir sa vie.

Tu as une question ou une observation ou simplement l’envie d’échanger, n’hésite pas ça me fera plaisir! 😉

Cet article t’a été utile ? 

Epingle-le sur Pinterest ! 

Il y a la définition d'un mot et celle que tu lui attribues...

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 réflexions au sujet de « Les grands mots #1: Minimalisme »

  1. Ping : Vie slow: les grands mots #2 – slow&cute

  2. Ping : Ma chambre minimaliste & slow – slow&cute

  3. Ping : Ma chambre minimaliste & slow – slow&cute

  4. Tata Canard

    Oui LA VIE EST FAITE POUR ETRE VECUE! Et la vraie liberté n’ est pas celle que la majorité des gens pense être. Cette liberté dont tu parles, elle est jouissive!!! Merci ma nièce pour ton bel article!😄

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s