Minimalisme: le bilan 4 ans après!

Rivière

J’ai entamé cette quête depuis maintenant quatre ans. Et c’est pas fini!! Entre-temps, un déménagement pour la contrée qui m’avait à l’époque inspirée, j’ai nommé Montréal (Voir « Le minimalisme quelle mouche m’a piquée »). Six valises et une vingtaine de cartons dans un conteneur (principalement les affaires de mini-moi) et voilà! J’entends bien finir le travail. Après faut pas se leurrer, le minimalisme ça s’entretient!

****


Le fil conducteur de cette démarche? Me simplifier la vie

Comment? En possédant le moins possible et le mieux possible

Pourquoi? Vivre une vie équilibrée parsemée de petits et grands bonheurs

Mon bilan avec les petits plus à retenir pour une démarche simplifiée:

  • Il faut de la bienveillance envers soi-même et envers les autres.
  • Il faut un peu de patience. Rome ne s’est pas faite en un jour!
  • Il faut être minimaliste. Tu veux dire que pour devenir minimaliste, il faut être minimaliste… ok?!! Je m’explique: Ta vie est remplie, déborde même (travail(s), transport(s), sorties, enfant(s), conjoint…) Déjà essaies de te libérer du temps. Le minimalisme t’invite à réfléchir à tes priorités. Si tu es au max de tes possibilités en terme de dégagement de temps, je t’invite à t’intéresser au Miracle Morning (La méthode de Hal ELROD). Et seulement quand tu te seras dégagé du temps, tu pourras lire 1 ou 2 ouvrages à ce propos (Zéro Déchet de Béa JOHNSON / L’art de la simplicité de Dominique LOREAU). Il est fondamental de ne pas se perdre dans des lectures ou autres sources d’informations et de mettre en pratique rapidement pour avancer, être satisfait, avancer, être satisfait… (cercle vertueux). Ce qui est important c’est la pratique et pas seulement la connaissance ou le concept du minimalisme.
  • Il faut de l’organisation et de la rigueur. Petit par petit – Pièce par pièce ou même encore placard par placard. Personnellement, commencer par la pièce la plus petite a été pour moi porteur car j’ai rapidement vu les effets et donc satisfaction = envie de continuer. Donc perso, j’ai commencé par les toilettes. A titre, d’exemple, il restait quoi dans mes toilettes après un coup de minimalisme? Papier toilette et une brosse à toilette. Après j’ai entamé la salle de bain: petite pièce mais pas des moindres!… Et ainsi de suite…
  • Il faut la volonté d’effectuer ce changement. Si tu en as l’envie, tu aimeras y consacrer du temps et tu trouveras ce temps.

Ce que je retiens en terme de difficulté:

  • Se séparer des choses sentimentales
  • Se séparer des choses coûteuses

Au final quand on se force à faire la démarche, ca paye. On se désaffectionne du matériel et on ne se rappelle même plus qu’on a vendu ou donné ce sac à 1 million de dollars que l’on avait pas porté depuis 3 ans. Quel soulagement d’être libéré de ce matérialisme. On se sent léger, vivant et libre.

Petit bonus: Autre chose, vendre c’est bien car on récupère un peu d’argent et puis on culpabilise pas d’avoir jeté l’argent par les fenêtres mais au final, ça prend beaucoup de temps et d’énergie. Ma théorie est la suivante: on fait un vide grenier et on brade tout. En parallèle, on vend les choses dont on est certain qu’elles feront un ravage sur le bon coin ou autre kijiji. Le reste, on le donne soit à ses proches, soit à des associations mais en tout cas, on prend le taureau par les cornes et on étale pas ça sur des années.

Je ne te donne pas plus d’informations ici sur la manière de faire car les 2 livres que je t’invite à lire te la donnerons. J’insiste sur les choses pour lesquelles j’ai ramé! Avec le recul, je me dis que si j’avais fait autrement ça m’aurait permis de gagner un peu de temps. C’est cadeau pout toi!!

Pour une motivation ultime, visualise les moments que tu pourrais partager pleinement avec tes proches ou seule si tu te détachais de tout ce qui est matériel et que tu allégeais tes tâches en minimalisant ton intérieur de maison, tes relations…

Aujourd’hui, il est difficile de ne pas se perdre dans la multitude de sollicitation qui nous entoure. A titre d’exemple, j’aime lire des blogs. En écrivant ce billet, je me rends compte à quel point je suis trop de blogs. Trop d’informations. Ne serait t’il pas mieux de suivre véritablement quelques blogs qui me ressemblent et qui m’apportent au moment présent et puis au gré de mes évolutions faire évoluer mes lectures aussi. Je ne dis pas qu’il faut se cantonner à un simple avis, à une simple vision des choses … il faut être ouvert bien entendu mais ne pas se perdre dans la multitude d’informations à notre disposition sur internet entre autres mais également dans les librairies, bibliothèques, télévision… Avoir 4 livres en cours de lecture, est-ce minimaliste? je ne pense pas. Marie recentre toi. Fais les choses les unes après les autres. Ne sois pas multitâche comme la société veut te faire croire qu’il est bon que tu sois depuis ta naissance. Une chose après l’autre. J’ai l’impression de prononcer ces mots chaque jour à mon fils.

Note importante: Dans ce prochaine paragraphe, je m’égard mais fallait que ça sorte! Si tu es déjà un peu vaseuse, ou trop fatiguée saute ce paragraphe. Personnellement, j’ai presque tout entamé en même temps, minimalisme, zéro déchet et alimentation saine. Les uns et les autres se recoupent. Revenir à l’essentiel. Acheter en vrac, manger des fruits, des légumes et autres aliments bruts et sains. Faire soit même. Finalement, on refuse, en consommant de cette manière de voir rentrer chez nous des choses inutiles qui vont nous prendre du temps (Tous ces emballages en revenant de course – tout sortir, ranger les courses, souvent les placards débordent, ça prend du temps du coup, mettre les emballages et le gâchis dans les poubelles, remplir plusieurs poubelles par semaine, sortir les poubelles/ Acheter un nouveau vêtement dont on avait pas besoin c’est aussi perdre du temps, « c’est certain hein?! il me va bien, hein??!!, je le ramène ou pas??!!… ok, je le garde », décrocher les étiquettes, jeter les étiquettes et le ticket de caisse à la poubelle. Et un vêtement de plus, un vêtement à laver, ranger, repasser et qui va prendre de notre temps le matin « alors comment je m’habille ce matin?? ». Ça parait pas mais si on fait toutes ces petites choses les unes additionnées aux autres, ça bouffe notre temps et on a plus le temps pour vivre, passer les vrais moments. J’en parle en connaissance de cause! C’est du vécu, pas du jugement! (Je faisais partie de ces personnes qui adoraient ce moment où elles coupaient les étiquettes des vêtements neufs – J’en tirais une telle satisfaction comme de manger un gâteau plein de crème, tu vois ce que je veux dire hein?!) Contente d’en être sortie, alors si je peux aider certaines d’entre vous à sortir de ce schéma, welcome!

Enfin, en entamant cette démarche, tu as peut être peur du regard des autres, peur que les gens ne comprennent pas…

Or,

  • beaucoup de personnes et plus que tu ne l’imagines sont sur cette voie.
  • et les autres, ignore simplement leurs sarcasmes. Fais ton chemin, certains n’en sont juste pas au même stade que toi et en t’observant toi et les autres, ils vont peu à peu s’ouvrir et qui sait peut être s’engager dans cette voie.

****

En conclusion, l’idée c’est de se documenter mais pas trop, d’agir mais avec patience et efficacité et surtout dès qu’on en ressent les bénéfices, profiter pleinement des vrais moments que l’on peut vivre enfin…

Voila en somme, mon bilan et les aspects pratiques à mettre en oeuvre pour te faciliter la route vers le minimalisme.

Tu as une question ou une observation ou simplement l’envie d’échanger, n’hésite pas ça me fera plaisir! 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une réflexion au sujet de « Minimalisme: le bilan 4 ans après! »

  1. Ping : Les grands mots #1: Minimalisme – slowandcute

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s